F4D2EE5F-919D-4052-B713-940CF309084C

De Tony Parker à Angèle, de Ouest France aux Inrocks, tout le monde y va de sa playlist opportuniste censée vous donner du baume coeur. Soyons honnêtes, nous avons demandé aux gars sûrs de l'indie rock une playlist commentée bien avant l'Apocalypse selon St CoVid et c'est tant mieux, elle a comme un goût de liberté. Un peu comme leur dernier album The Main Thing, où les gars sûrs de l'indie rock continuent de délivrer des chansons douces que ne chanteraient pas vos mamans (elles ne sont pas assez cool, désolé), entre Yo La Tengo et les Feelies. Julian Lynch, leur agile et flegmatique guitariste, vous propose donc une sélection pointue mais qui ne fait pas mal du tout, entre ambient japonais, math rock et thrash. On vous laisse apprécier le voyage.


Black Dice - Night Flight
Bjorn Copeland a réalisé la pochette de notre nouvel album. Et ça m'a replongé dans la discographie de Black Dice. Des albums comme Creature Comforts et Beaches & Canyonswere ont été très importants pour moi quand ils sont sortis, et ils sont toujours aussi inspirants aujourd'hui.. 

Alice Cooper - Living
Super chanson d'Alice Cooper, sortie sur son premier album en 1969. Rien à voir avec ce qu'il a fait par la suite. C'est psyché, avec ce côté affecté au chant, très british. En plus, c'est sorti sur le label de Zappa, Straight Records. 

Takashi Kokubo - The Day I Saw the Rainbow
Hautement recommandé pour les amoureux des sonorités new age/ambient/électroniques.  


Brian Harnetty - #4 (Five Hands)
J'ai découvert cet album pendant notre tournée. Ben Lovell de Rochester, NY a mis ce morceau pendant qu'on se préparait pour le show. Je l'ai tellement aimé que je n'ai pas pu m'empêcher de lui demander ce qu'était que cette superbe musique. Le concept de l'album, c'est six performeurs qui jouent tous à une main sur le même piano, chacun faisant une mélodie indépendante. 

Palm - Forced Hand

On a partagé deux fois la scène avec Palm (une fois au Webster Hall en juin 2019 et en 2018 lors de l' Audiotree Music Festival). C'est vraiment mon groupe de rock préféré en live. Cette chanson montre leur approche unique de la composition, des arrangements et de la performance.. 

Frank Gambale - Robo-Roo
J'ai vraiment aimé la série de vidéo REH, des tutos de guitare, sortie dans les années 80. Sur l'une d'elle, Frank Gambale utilise l'intro de Robo-Roo pour expliquer le "sweep picking". Ça m'a marqué. Et puis Thunder from Down Under a un artwork génial. Prenez un moment pour l'apprécier. 

Geinoh Yamashirogumi - Primordial Germination
Je suis mis à les écouter à cause de la B.O d'Akira, comme beaucoup de gens. Cet album plaira à ceux qui ont aimé Akira, il y a une combinaison unique de synthés, de gamelan et de chœurs atmosphériques.

Ottorino Respighi - San Gregorio Magno
Je ne me lasse jamais de ce morceau. C'est peut-être cliché de dire ça, mais c'est tellement cinématographique, et pourtant ça a été composé en 1926, soit un an avant le premier film parlant. C'est à s'en décrocher la mâchoire. 

Sodom - Electrocution
Il y a peu, je dînais avec des amis et ils me disaient qu'ils n'aimaient pas les albums live. Alors je me suis mis à chercher ceux qui pourraient être cool, et je me suis rappelé de cet album de thrash de 1988. Bien enregistré, il représente bien le son du groupe. 

 Alex DeGrassi - White Rain
Rejoindre Real Estate il y a quatre ans a vraiment réveillé mon enthousiasme pour les guitares. Merci pour ça les mecs. Et c'est pourquoi j'ai écouté pas mal de disque de guitare solo dernièrement, et tout particulièrement ceux du label Windham Hill Records. J'adore ceux de William Ackerman et Alex DeGrassi.