Les islamistes
Bien que nous vivons dans un pays démocratique, patrie des soi-disants Droits de l'Homme où la liberté d'expression est un principe fondamental de notre société, on peut être puni pénalement et financièrement en prononçant des mots français comme bougnoule, bicot, crouille ou encore raton ; ceci ne nous laissant plus comme alternative qu'Auvergnat ou "musulman d'apparence" (mais il faut absolument éviter le dérapage "musulmerde", même si c'est tentant) pour désigner une certaine catégorie de gens (si vous voyez qui je veux dire...). Si "sale Arabe" est punissable par la loi, "Arabe" ne l'est pas - mais ça ne vaut pas tripette, et tient plus du cliché de l'épicier sympa qui vous offre du thé à la menthe pendant le ramadan que de la vérité. Heureusement, pour remédier à tout ça, on a trouvé le terme d'islamiste. L'islamiste, c'est le même épicier arabe, mais barbu, en djellaba avec une ceinture de bâtons de dynamite en dessous, qui vous force à boire du thé à la menthe pendant le ramadan et ne vend que des produits hallal dans le but de transformer tout le monde en Arabe. C'est tout de suite plus excitant, plus proche de la vérité et gratuit d'utilisation.

Il faut également préférer le plus people "je suis islamophobe" plutôt que "je suis raciste" ou "dehors les Arabes !", puisque dans notre République, on préfère protéger les traditions étrangères plutôt que les nôtres - mais il ne faut surtout pas oublier de préciser qu'il s'agit d'une peur et non pas de haine (puisque tout le monde sait que la haine de l'autre n'est pas le produit de la peur).


Islamistes et immobilier, l'islammobilier
Islamisme et immobilier ont toujours fait bon ménage en France. On se souvient des cabanes en bois toutes pourries et scandaleusement laides que les premiers islamistes avaient construites dans les banlieues des années 60, rendant moche et infréquentable l'accès à la nature que, pour les citadins, représentaient ces bourgades auparavant. Leur hygiène déplorable avait même fait revenir des maladies en France. Pour éviter qu'ils nous contaminent, on leur a construit des immeubles horribles qui ont défiguré nos paysages. Heureusement, il fallait "y" aller pour les voir. Ce n'était guère mieux dans le centre de Paris. Le charmant XVIIIème arrondissement, si pittoresque avec ses jolis tableaux de poulbots, a été transformé en casbah par ces gens. Coup de chance, le prix du mètre carré parisien pousse ces derniers à aller petit à petit rejoindre leurs congénères en Seine-Saint-Denis.
Mais voilà qu'on apprend que le Qatar finance nos banlieues. On savait déjà qu'ils avaient installé la banlieue en plein Paris, en achetant les immeubles des Champs-Elysées pour transformer l'Avenue en réplique de centre commercial périphérique, une sorte de Parly 2 en plein centre. Mais là, ils "investissent".


Comment se protéger de l'islammobilier ?


Il faut tout simplement éviter les grandes zones d'islammobilier en France répertoriées sur cette carte, pour ne pas subir le racisme anti-blancs, le bruit et l'odeur. On sait d'après témoignage qu'un couple a dû s'exiler au Québec, parce qu'en France, ils ne pouvaient plus se servir de leur poussette à cause des gens qui prient dans la rue.


Que cache réellement l'islammobilier ?
Il ne s'agit pas d'un geste gratuit, mais d'une colonisation, entièrement inspirée par Futureworld, le film de science fiction de 1976 qui est la suite de Mondwest, où des robots à l'apparence humaine pètent littéralement un câble et tuent les touristes qui sont en vacances dans le parc d'attraction pour lequel ils ont été créés (oui, ça ressemble à Jurassic Park et c'est normal, c'est écrit par le même mec qui ne s'est pas foulé). Dans Futureworld, la mère de Gwyneth Paltrow et le frère de Jane Fonda sont des journalistes qui reviennent dans le parc d'attraction pour sa réouverture, 3 ans après les évènements précédents. Ils découvrent qu'un complot est en cours depuis des années pour remplacer les vrais gens par des faux gens qui leur ressemblent, c'est à dire des androïdes. Hé bien le Qatar fait la même chose. Les gens qui reviennent de vacances au Maroc, en Tunisie etc., sont remplacés par des androïdes qui leur ressemblent trait pour trait, comme en témoignent ces images :





Nous sommes en mesure d'affirmer que plusieurs personnalités ayant séjourné dans les pays du Moyen-Orient ces dernières années ont été remplacées par leurs répliques synthétiques (d'où les invitations gratuites à disposer de villas, avions etc...). Les Révolutions arabes n'étaient qu'une diversion pour remplacer certains leaders arabes par des androïdes.
Il faut absolument vous méfier constamment, être à l'affût du moindre signe, ne plus dormir. Nous ne connaissons pas encore l'identité des personnes se dissimulant derrière ce complot, pas plus que leurs véritables intentions, mais ce n'est pas une raison pour ne pas avoir peur, ne pas se méfier et ne pas haïr (et vous demander pourquoi des intellectuels comme Véronique Genest osent parler).


Voilà pourquoi, chez Brain, nous prenons le risque de révéler ces informations.

 

 

Phil Doux.