Une Peltag qui a dû encaisser états de choc (Desigual collabore avec le Cirque du Soleil), coups durs (le dernier Courrier du Lundi EVER) et crises d'angoisses (la fin du monde entraînant la propagation d'une mode futuro-minimaliste dégueulasse dans les magasins). 2013 s'annonce-t-elle comme une meilleure année ? Kim et Kanye vont (aussi) avoir un bébé, Iron Man 3 sort au printemps et Gérard Depardieu a quitté l'Hexagone. 

 

Essayons de prophétiser deux secondes sur les grandes orientations mode qui vont marquer les 12 mois à venir pour savoir si l'on peut être rassuré ou pas. 

 
La Peltag n'ayant pas pour habitude de vous balancer des informations non vérifiées et des suppositions loufoques, comme vous l'aurez constaté dans ses désormais regrettés Courriers du Lundi (faites pas genre, je sais bien que vous m'aimiez), il faut préciser que pour être exacte, il ne faudrait pas tant parler de prophéties que de projections scientifiques, basées sur une recherche approfondie de l'Internet, une étude rigoureuse des comportements vestimentaires des principaux "influenceurs de mode" (liste disponible auprès du Centre de ressources documentaires de la Peltag) et une analyse poussée des ITePEx (indicateurs de tendances prédictifs exogènes) via la brizomancie, la kéraunomancie ou encore la sycomancie
 
Mais bon, prophéties mode, c'est plus racoleur comme titre que projections scientifiques, donc voilà, vous comprenez. 
 
 
Prophétie numéro 1 : la fin du Nail Art
(je mets quand même des points d'interrogation, pour signifier la marge d'erreur, ici de 1,6%) 
Ok, certaines lectrices/rédactrices risquent de faire un AVC en prenant connaissance de cette info, mais je dois la vérité au lectorat. Si tout le monde s'est accordé cet été pour dire stop aux photos de pieds sur la plage qui inondent du 15 mai au 15 octobre les réseaux sociaux, semant le malaise sur de nombreuses plages landaises, voire le déni sur la Côte d'Azur, celles (et ceux) qui pratiquent le Nail Art doivent s'attendre à subir le même sort en 2013. S'il faut bien reconnaître à "ces gens-là" un poil plus de mérite (franchement, réussir une V manucure, c'est chaud), la part d'horreurs exhibées par des adolescentes boutonneuses (dont on souhaite le rapide rétablissement dermatologique) étant bien plus importante que celles de jolis ongles présentés par de "belles personnes" (dont on souhaite le rapide décès), il faut s'attendre à un rapport de force inversement proportionnel qui verra le lobby des anti-ongles-moches l'emporter sur le groupuscule des pro-ongles-beaux. 
 
 
Prophétie numéro 2 : le retour en force du look blagueuse mode ? 
Là franchement, on a très peur. On pensait être débarrassé du look capeline/robe vintage/pieds rentrés, et pourtant, plusieurs sources très fiables concordent pour affirmer qu'en 2013, cette silhouette devrait de nouveau s'imposer (et pas que sur blogspot). La conjonction de trois facteurs est en cause : petit un, le it-accessoire de 2013 devrait être le chapeau, si possible à large bord (genre le dernier défilé Saint Laurent, quoi) ; petit deux, le monde continuant de s'enfoncer dans la crise, les revenus publicitaires sur l'Internet vont connaître une baisse certaine et les budgets web des marques vont s'effondrer (les blagueuses modes se retrouveront donc sans le sou et devront renouveler leur garde-robe dans l'ancien) ; petit trois, dans la mouvance du retour d'une posture protectivo-régressive, une des égéries mode de 2013 sera Harper Seven, fille de Victoria et David Beckham, dont on imitera à l'envi la position photographique, forcément très petite fille. 
 
 
Prophétie numéro 3 : l'avènement des années 1910 ? 
La mode est un éternel revival, blablabla. On sait. Mais en 2013, contre toute attente, la surprise viendra peut-être du retour d'une décennie dont on ne parle jamais, les années 10. Certains diront que c'est parce qu'il ne s'est pas passé grand chose à cette époque (à part la Grande Guerre, mais bon), mais la Peltag affirme bien au contraire que certains indices nous montrent déjà que la mode des années 10 arrive. L'exemple le plus frappant est celui des immondes chapeaux de Marc Jacobs présentées lors du défilé automne/hiver 2012/2013, très remarqués (comme d'ailleurs la silhouette robe-sur-pantalon qui a fait couler beaucoup d'encre dans les rédactions et beaucoup de sang noir dans mes veines). Et puis la série Downtown Abbey, et la renaissance de la maison Vionnet (si vous ne savez pas de quoi je parle, cultivez-vous un peu, bordel).
 
En plus, 2 + 0 + 1 + 3 = 6, ce qui est une indéniable confirmation numérologique de notre hypothèse. 
 
 
Bref, bref, bref, du lourd, du lourd, du lourd en 2013. 
Quant à la Peltag, elle va repartir en hibernation. 
 
Bisous,
shiningrubis***