Bright Eyes - Bowl of Oranges

Ces derniers temps, je me suis pas mal replongé dans la musique que j'écoutais au début du lycée. A l'époque, je jouais ce morceau-là à la guitare tout en chantant à tue-tête, isolé dans ma cave. Et jétais très gêné à chaque fois que ma mère, descendant l'escalier à pas de loup, me surprenait en train de le faire.

 

Ca$h Out - I Got It

Cette chanson me met dans un état proche de l'extase. Pour moi, ces éclatantes notes de cuivres en MIDI parsemant le morceau sont vraiment énormes. Ca$h Out s'est toujours distingué par ce type de mélodies, très accrocheuses et entêtantes.

 

Ja Rule - Between Me & You (ft. Christina Milian)

Je suis un putain de fan de Ja Rule, un point c'est tout. Désolé, mais il faudra s'y faire !

 

Mew - 156

Avec ce morceau, on touche à l'un de mes titres favoris tout type de musique confondu, produit par l'un de mes groupes préférés et figurant sur l'un de mes albums préférés. C'est tellement, mais alors tellement puissant ! Une véritable hymne de stade, mais qui possède en même temps une délicatesse exceptionnelle. D'une manière générale, j'adore quand la musique se fait par moments douce et subtile.

 

OJ Da Juiceman - Coogi

OJ donne l'impression d'avoir un rapport tellement relax à la musique qu'il semble décider aléatoirement s'il a envie de faire de la musique ou pas. Je suis heureux qu'il ait pris le temps de produire des morceaux tels que celui-ci, où la mélodie principale a l'air d'émaner d'un riff préenregistré sur un clavier Fisher-Price. Impossible de ne pas tomber amoureux d'un tel morceau.

 

Pete Shelley - Homosapien

J'ai toujours un musicien eighties favori du moment, et j'en change régulièrement. Je ne sais pas trop qui est ce Pete Shelley, mais si on vivait dans les années 80, c'est probablement ce genre de musique que je ferais. Ou alors un truc du genre Yellow Magic Orchestra. Des synthés, toujours des synthéééés. 

 

The Notwist - Off The Rails

Une fois de plus, ce morceau me replonge dans l'atmosphère de mes années lycée. Même s'ils n'ont jamais vraiment percé, The Notwist n'en composait pas moins une musique incroyablement variée et audacieuse qui, en fin de compte, se révéla être une influence majeure pour bon nombre de groupes postérieurs. Ici, on a droit à un mélange très impressionnant de différents instruments électroniques, avec des machines, des instruments acoustiques joués en live et une direction artistique pour le moins singulière. Quoi qu'on en dise, leur son est plus que jamais d'actualité. 

 

Geinoh Yamashirogumi - Winds Over Neo-Tokyo

Cette B.O. pour Akira est complètement dingue, j'y pioche régulièrement pour en extraire des samples. On y trouve tout et n'importe quoi : des percussions, des effets spéciaux, des sons atmosphériques, des nappes... Un véritable trésor sonore.

 

Nelly - Flap Your Wings

Ce beat me rend littéralement fou. Genre... ça arrache.

 

Elliott Smith - Independence Day

Je finis toujours par revenir à Elliott Smith, et c'est normal : c'était l'un des tout premiers à m'avoir inspiré, aux côtés de Kurt Cobain. Je m'identifie à lui car c'était un gars super timide qui même en se forçant n'arrivait pas à chanter à pleins poumons, mais qui a quand même réussi à se faire sa place. D'autre part, ses enregistrements ont un son si personnel qu'ils sont reconnaissables entre mille. A mon sens, la qualité de l'enregistrement et de la production musicale sont aujourd'hui au coeur du processus sonore, c'est vraiment ce qui fait l'identité de votre propre "voix" quand vous êtes producteur. Ainsi, quand je me sers de boucles samplées, je m'efforce toujours de les tirer de morceaux dont l'enregistrement a une qualité particulière, à la fois intime et originale.

 

++ Le site officiel de Ryan Hemsworth. L'on peut suivre son actualité sur Facebook, écouter ses productions sur Soundcloud et acheter ses albums sur BandCamp.
Retrouvez
Ryan Hemsworth le 31 janvier @ la Machine du Moulin Rouge.
 

 

Traduction : Scae.