Le morceau préféré au monde, ou presque, de Chassol : 

 

Steve Reich - Different Trains (Part I - America Before the War)

 

Explications: 

"Il s’agit selon moi du meilleur morceau du monde parce que son fond et sa forme sont à parfaite égalité et produisent véritablement du sens.

Lorsque Steve Reich avait 3 ans (vers 1940), ses parents se sont séparés, le forçant à parcourir les Etat-Unis en train de New-York à Los Angeles. A la même période, des enfants de son âge prenaient le train pour des destinations moins funky, dirons-nous. Reich a interviewé sa gouvernante de l’époque, un employé des wagons-lit et des survivants de l’Holocauste. Voilà pour le fond.

Pour la forme qui, 25 années plus tard semble toujours aussi neuve, il a mis leur mots en mélodies et les a fait jouer par un quatuor à cordes (le Kronos Quartet) qui se superpose à une bande de 3 quatuors enregistrés et jouant des motifs ressemblant au «tchou-tchou» et à la mécanique des roues d’une locomotive. Il a ajouté des sirènes de trains qu’il harmonise selon les accords.

 

La forme et le fond sont donc parfaits, et en plus, la façon dont j’ai découvert cette pièce me permet de dire qu’il s’agit du meilleur morceau du monde. Je l'avais sur une compilation du label Nonesuch depuis des années et ne l’écoutais jamais car je trouvais le début trop difficile, trop âpre, trop aride et pas agréable. Puis, je suis allé étudier à Berklee aux Etats-Unis et j'ai découvert beaucoup de scores de Reich à la bibliothèque. Lorsqu’ensuite j’ai quitté Berklee pour m’installer quelques semaines à New-York, et qu'encore ensuite j'ai rejoint L.A pour quelque temps supplémentaires, j'ai fait le trajet en train. Cela a duré 3 jours avec la compagnie Amtrak (la faune composée d'Américains divers mais aussi de mormons, de cow-boys et autres, était vraiment insolite... il y a même eu un viol dans le train).

 

J’ai redécouvert cette pièce à cette occasion et j'ai été saisi par la beauté des dates enchaînées (1939, 1940, 1941), des noms de ville (from Chicago, from NY to Los Angeles...), des sirènes harmonisées, du mouvement implacable, des changements d’accords (mes favoris étant : à 1’22, one of the fastest trains, et à 4’41, different trains everytime... different trains...)

Voilà, c'est le meilleur morceau du monde parce qu'il est original, qu'il fait sens, qu'il m’a fallu du temps et creuser pour l’aimer et qu'en plus il est populaire : il a gagné le prix de la «Best Contemporary Composition» en 1988." 

 

 

++ Le site officiel et la page Facebook de Chassol.

++ Chassol vient de sortir chez Tricatel son nouvel opus, Indiamore. Tout comme son album de l'année dernière, X-Pianos, il est disponible en écoute sur Deezer.