Un parti pris pourtant intéressant…

On salue bien bas le fait que "Drizzy" ait choisi une direction quelque peu surprenante pour ce clip. Il aurait en effet pu se contenter d’une vidéo langoureuse dégueu pour illustrer sa ballade R’n’B ultra-sexy, à la manière d’un Brian McKnight ou de tout autre lover du même acabit, mais il a opté pour un choix qu’on qualifiera d’audacieux. Il s’agit d’un court métrage avec des gangsters et un costume blanc. Pourquoi pas, ça nous change du défilé de biatches et de grosses bagnoles habituel sauf que ce clip ressemble à un sabotage en bonne et due forme.

 

…pour un résultat à côté de la plaque

Ca nous fait du mal de l’avouer, mais soyons honnêtes : ce clip est raté. Drake est passé à côté d’une idée qui, rondement menée, aurait pu être cool ; il n’a tout simplement pas visé juste. En d’autres termes, il a visé encore plus mal que Lily dans How I Met Your Mother. Drake a beau être un songwriter de génie et un producteur avisé, il se trouve être un pitoyable acteur (coucou Degrassi), tout comme ses collègues au sein du clip, qu'on imagine pourtant professionnels mais dont le jeu est irréellement mauvais.  A vrai dire, celui qui s’en sort le mieux, c’est A$AP Rocky qui semble manifestement plus à l’aise dans n’importe quelle autre discipline que le hip-hop.

 

Les décors et les costumes sont quant à eux franchement ratés, comme si la prod' n’avait même pas pris la peine de se procurer un DVD de Deux Flics à Miami ou de Scarface. Bref, avec ce clip, Drake tient peut être là ses deux prochains MTV Video Music Awards : plus mauvaise reconstitution historique des 80's et plus mauvais jeu d'acteur(s).

 

 

 

Kiki Daho.