Le morceau préféré au monde, ou presque, de Jay-Jay Johanson :

 

Johnny Mandel - Suicide is Painless
 

 

Explications : 

" Les hélicoptères survolent la scène macabre de corps meurtris sur des civières, les sirènes hurlent, et toute cette horreur est accompagnée de la chanson la plus douce au monde. J’étais un gamin quand la série M*A*S*H a commencé à être diffusée à la télé suédoise, et assis auprès de mon père, je n’ai jamais manqué un épisode. L’esprit de cette chanson, comme toute la série, est basée sur un sens du drame, de la tristesse et de la mélancolie, mêlé à un sentiment constant d’espoir ; et je crois que c’est ce contrat qui me séduisait, et me séduit encore.

Au fil des années, une multitude de belles versions instrumentales ont été présentées selon les scènes de ce qui reste mon émission préférée de tous les temps (dont les concurrents seront Twin Peaks et Lost). Je me suis également beaucoup attaché à la version de cette chanson par Bill Evans.

Quand Bernard Lenoir m’a demandé de me faire chanter une reprise pour les Black Sessions, en 1997, je n’avais jamais fait ça, et ça ne m’était même jamais venu à l’esprit, puisque j’écrivais mes propres chansons. Mais quand la question s’est posée, je n’ai jamais hésité sur quelle question choisir, ça devait être Suicide is Painless : j’avais fait cette chanson mienne depuis le début. Elle voulait dire tellement pour moi que j’aurais presque commencé à croire qu’il s’agissait d’une de mes propres compositions, et je ne peux tout simplement pas imaginer ma vie sans elle."

 

++ Le dernier album de Jay-Jay Johanson, Cockroach, est disponible depuis le 23 septembre chez Universal. Il sera en concert le 11 décembre au Trianon.