Le but de Kiesza (à ne pas confondre avec le chanteur Ke$ha) est clair comme de l'eau de roche : prendre d'assaut le monde de la pop. Et pour mettre à bien ce plan machiavélique, elle a eu recours à une tactique imparable qui s'opère en deux temps.

- Elle convoque des symboles pop forts :
Le gros plan torse nu qui se desserre peu à peu par le biais d'un zoom arrière. Ca vous rappelle quelque chose ? Oui, ça vous rappelle la ch'tiotte nénette Miley avec son chef-d'oeuvre Wrecking Ball. Et pour tous les individus nés avant 1995, ça peut éventuellement rappeler d'Angelo et le clip culte de How Does It Feel.
Manifestement, Kiesza regardait MTV quand elle était enfant. 

 

- Elle s'attaque à un hymne fédérateur :
Le revival 90's semble interminable, mais il ne faut en tout cas pas oublier que cette décennie, ce n'est pas que des cheveux gras et des chemises à carreaux. C'est aussi l'eurodance de l'au-delà dont Haddaway était l'un des fers de lance, grâce notamment au tube What is Love. Quiconque a grandi dans les années 90 a un jour dansé sur cette chanson - si l'on vous dit le contraire, c'est que vous avez affaire à un menteur et/ou un tétraplégique.
 
Choisir ce morceau tient donc du génie car ainsi, la chanteuse saura toucher en plein coeur tous les trentenaires désabusés qui rêvent de retourner dans un monde où l'on pouvait encore espérer trouver un emploi rémunérateur après ses études. 
 
C'est bien connu, la musique adoucit les moeurs, même Haddaway. 
 
 
 
Kiki Daho.