AVANTAGE

- Je suis le seul à qui l'on a prévu un oreiller pour la voiture. C'est comme si j'avais la chambre, et VOUS TOUS le clic-clac du salon.

- Au village SOSH, les gens ont décidé que je serai leur "mascotte". Aucune ombre d'idée de ce que ça peut vouloir dire, mais d'après mon analyse, c'est équivalent à "roi" car ils me célèbrent quand j'arrive. 

- Ce périple est aussi un tour de France des saveurs, et je découvre le goût de la France au hasard de la vie et des poteaux étrangers qui s'offrent à moi (petit coup de coeur pour Narbonne jusqu'à présent).

- Les chiennes des plages sont souvent des chiennes faciles car elles ne sont pas stressées par leur quotidien. 

- Je ne fais pas partie des gens sur qui l'on compte pour conduire, donc je peux me bourrer la gueule quand je veux. 

- Je ne m'énerve pas contre Muriel le GPS quand elle se trompe de route "à cause que c'est une vieille folle alcoolique", selon les humains de cette équipe. 

- Tout le monde me sollicite pour avoir mon avis sur des sujets de société. NAN JE DECONNE, à chaque fois qu'on me sollicite, c'est pour me caresser les cheveux, et je vois bien que les gens m'envient. 

- Contrairement aux humains qui sont mitigés sur leur séjour au Formule 1 car ils doivent aller aux toilettes sans jamais s'asseoir et se doucher en gardant leurs chaussures, je n'ai aucun problème avec ça car j'ai des pieds auto-nettoyants, et quoi qu'il arrive, je ferai pipi debout.  

INCONVENIENTS

- Je m'appelle Jean-Claude. En comparaison, c'est comme si vous vous appeliez Berlioz, ou Kaiser - ou pire, La Fouine. 

- Je découvre le racisme. A Béziers, un carlin prénommé Chorizo a refusé qu'on partage un dessous de chaise car je suis couleur sable (mais il va bientôt mourir car son espérance de vie est de sept ans, et à vue de truffe, il était déjà bien tapé).

- Sur la première étape, à Metz, une dame a essayé de m'enlever et j'ai eu très peur. Elle a évidemment échoué, sinon je vous ferais ce récit depuis un sandwich en Roumanie, mais j'ai entendu la présentatrice du Bingo Brain dire qu'elle avait quand même réussi à "lui peu-ta son quatre couleurs" (je n'ai aucune idée de ce que ça signifie). 

- Je ne peux pas participer au Bingo organisé chaque jour sur les plages dans le village Sosh, sous prétexte que je ne sais compter que jusqu'à 1.

- Les gens rient quand je sors ma bite. Ils l'appellent "mon petit crayon", c'est très vexant.

- Mes interactions avec les humains sont limitées car ils se fatiguent vite.  

N.S.P.P. 

Les humains de cette équipe ont débattu pendant une heure sur la carte postale ci-dessous. J'ai pas compris. 

++ Le mondialement célèbre Bingo Brain est en tournée des plages avec Sosh jusqu'au 4 août. Jetez donc un oeil sur la liste des spots, au cas où vous passez dans le coin.

Jean-Claude le chien, aidé de mon scribe SML.