En 1986, Janet Jackson débute réellement sa carrière avec What Have You Done For Me Lately ?. OK, elle avait fait de la "chanson" avant, mais tout le monde s'accorde pour dire que sa deuxième naissance a lieu lors de la rencontre avec les producteurs Jimmy Jam et Terry Lewis, qui vont carrément l'extirper du sling mental de son père-slash-mentor. Passons sur l'histoire que tout le monde connaît. À l'époque, on avait surtout mis l'accent sur l'idée de prise de contrôle de sa propre vie, puisque l'album qui marquait son indépendance s'appelait, heu, Control. On se demande toujours si Janet a vraiment choisi le titre après l'annulation du mariage avec c'te cruche de James DeBarge en 1985. Primo, c'était pas un homme assez alpha pour elle, secundo, ma théorie c'est que Janet préfère les ladies, mais on ne va pas entrer dans une telle polémique. Le fait est que la chanson est adaptée pour signifier à son partenaire qu'il n'est pas généreux, surtout au niveau sexuel.

 

 

Donc le vrai morceau qui a alimenté la répartie des discussions, c'était "t'es sûr que tu t'es pas endormi pendant que tu me faisais une pipe hier soir ?" ou "c'est quoi ce t-shirt ringard que tu m'as ramené de New-York, tu pouvais pas aller chez Tiffany's ?". Le morceau est surtout important car son titre exprime toute la frustration féminine face à l'égoïsme masculin. Ah d'accord, au début t'étais gaga de moi, tu me faisais des petits cadeaux, tu me massais les pieds et plein de trucs super sweet, et là t'es redevenu un gros geek qui reste bloqué sur sa console de jeux et t'es tellement flemmard que tu me demandes de te passer le sel qui est juste, quoi, devant toi connard. Ben, t'as fait quoi pour moi récemment ? Les variantes sont infinies et c'est pourquoi cette question peut toujours être utilisée de nos jours avec autant d'à propos (en français dans le texte) :

 

- "Tu n'aurais pas pu mettre un peu de miso dans la soupe, chéri ?"

- "Heu, et tes chaussettes, tu ne les retournes jamais avant que je les mette à la machine à laver ?" 

- "Hey François Hollande, tu te magnes le cul avant que Marine prenne ta place ?"

- "Ne sois donc pas si bucco-vaginal, j'aime la bite aussi."

- "T'as fait ton test récemment ? Parce que là j'ai une chaude-pisse, et je vois vraiment pas comment j'aurais pu la choper en faisant la vaisselle, quoi."

- "Ah ouais, t'es allé voir le film de Xavier Dolan tout seul ? Remarque, t'as bien fait, j'en ai assez avec ma mère de mon côté."

- "Pourquoi tu m'as ramené des brocolis, je t'avais dit d'acheter du kale !"

- "J'ai pris ma décision : ce sera le bain de sang !" (dans Nausicaä de la vallée du vent)

 

Dans la page Wikipédia du single, on comprend bien la portée politique de ce disque qui paraît si bubblegum. Cette chanson "est comparée à d'autres chansons sur l'émancipation féminine interprétées par des femmes noires comme New Attitude de Patti LaBelle, Better Be Good to Me de Tina Turner et Sisters Are Doin' It for Themselves d'Aretha Franklin". Et puis à un moment Janet dit "heureusement que je cuisine, autrement on crèverait de faim". Oui c'est un disque cheesy, mais ça parle de sujets hypra-sérieux comme la masse pondérale.

 

 

Didier Lestrade.