Bonjour, qui êtes-vous ?
Gilb'R : Gilbert Cohen. 

Qui a trouvé le nom du label et le regrettez-vous ?
Moi, et je crois que c'est le meilleur nom que j'ai jamais trouvé. Depuis, je galère pour en trouver d'aussi biens...

Il y a un chef chez vous ou vous êtes en autogestion, pourriture communiste ? 
Plutôt fasciste, c'est moi le chef. Ça tombe bien, je bosse seul à présent, je n'ai donc plus personne à opprimer. 


Les labels sont-ils, comme les albums et la guitare, des objets du passé ?
Pas du tout, mais comme une guitare vintage, elle sonnera toujours, et comme un bon album, on pourra toujours l'écouter. À Versatile, je cumule : le label va avoir 20 ans l'an prochain...

Pourquoi y a t-il aujourd'hui plus de labels que de groupes ?
Parce que c'est hype d'avoir un label et un peu ringard d'avoir un groupe.

Sachant que l'idée de styles musicaux est fasciste, quel style musical défendez-vous dans votre label ?
...
Si vous étiez sur MySpace, quel serait l'univers de votre label ?
Versatile. Un style en soi - Bricolo cosmique / Disco sympathique / Poésie ésotérique / House de rue.

Trois morceaux qui résumeraient la politique artistique du label ?
Zombie Zombie - Dogwalker
I:Cube - Cryptoporticus
Acid Arab - Theme

Hipster, normcore ou les deux ?
Définitivement normcore.

L'underground, ça veut encore dire quelque chose pour vous ?
Oui - comme aller à La Poste pour envoyer des disques ou, à quelques mois d'intervalle, sortir une compil' de disco française obscure (Disco Sympathie) et un disque enregistré à Stockholm sur un synthé modulaire rare. Pour moi, underground est synonyme d'intégrité.

N'est-on pas un peu toujours l'indie de quelqu'un ?
Elle est bidon ta question !

Ne mentez pas : votre rêve c'est de devenir mainstream en vrai ?
Mais oui, mais sans rien changer à notre musique.


Quel est votre modèle économique (LOL) ?
Abstrait.

Non, sérieusement, comment gagnez-vous de l'argent ?
J'organise des radio-crochets dans les régions de France les plus reculées et je vends du vin bio.

On est d'accord, la musique aujourd'hui, c'est gratuit ; pourquoi voulez-vous encore la vendre ?
Parce qu'elle a une valeur à mes yeux.

Quelle est l'importance du live pour vous aujourd'hui ?
À part Zombie Zombie qui est un vrai groupe de live, nous ne pratiquons que peu cet exercice. Le DJing est mieux payé, on boit gratis, on mange bien et on ne dort pas chez l'habitant (à part quand c'est un copain, bien sûr). 


Vos activités dépassent-elles la seule musique (merci de ne pas prononcer «transmédia» ou «collectif») ?
Il n'y a que la musique qui m'intéresse.

Un avis sur Hadopi (répondre par non ou par non) ?
Oui : inutile, dépassé à sa naissance même, et stupide.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes artistes qui voudraient vous envoyer leurs démos, à part «plus personne n'envoie de démos» ?
Soignez votre artwork et la petite bafouille qui va avec. Je n'ai jamais reçu autant de démos qu'aujourd'hui. C'est ma manière de faire le tri.

Crédit photos : Gilbert Cohen.

++ Versatile Records s'affrontera CONTRE Her Majesty's Ship le 22 septembre à la Java.
++ Le site officiel, la page Facebook et le compte Soundcloud de Versatile Records.