Puff Daddy

Bien que Puffy excelle autant dans la danse que dans le rap, il est tout de même à l'origine du Diddy Bop, un mouvement pour les gens qui en jettent et qui le savent. Hé bien, sachez en outre que ses capacités de danseur n'ont aucunement influé sur son accession au titre d'un des cinq rappeurs les plus riches de tous les temps. HA !

 

Timbaland

Lorsqu'il ne ponctue pas ses instrus de "fweeky-fweeky" et autres "eh eh", Timbaland tape des mimiques absurdes ou des mouvements aléatoires dans ses propres clips. Rien de tout ça n'a cependant entâché sa réputation de légende de la production R'n'B et hip-hop. HA-AH !

 

Pitbull

Il n'y a pas de mots pour décrire la façon de danser de Pitbull, hormis peut-être "tonton Bernard au mariage de Sylvain et Alexane". Mais sa danse, les gens ne s'en préoccupent guère lorsqu'ils remuent eux-même leur corps de façon approximative sur ses hits estivaux (et, hélas, hivernaux). VLAN !

 

Chris Martin

C'est bien connu, Chris danse aussi bien que son ex-femme Gwyneth. Toutefois, je peux vous dire que quand les gens regardent Grey's Anatomy, Ghost Whisperer ou Smallville en pleurant à chaudes larmes sur Yellow, ils n'en n'ont cure. BOUM !

 

David Hasselhoff, dit "The Hoff"



Vous croyez qu'on aurait laissé un mec comme Michael Jackson performer sur le mur de Berlin ? Non, il fallait quelqu'un proche du peuple, quelqu'un d'accessible. A l'époque, le mec le plus accessible sur le marché, plus accessible encore qu'un programme disponible en audio-description, c'était David Hasselhoff. Avec ses niaiseries FM et ses pas de danse ringards, The Hoff est devenu le sympathique symbole d'une génération qui n'a pas peur du ridicule. ET TIENS !

 

Jean-Claude Van Damme

Tout a déjà été dit sur la fameuse danse de Kickboxer. Une prestation qui ne sera pas un frein à sa carrière, lui permettant de jouer dans de superbes films tels que Street Fighter, L'Ultime Combat ou Universal Soldiers : Regeneration. UH-UH !

 

Georges-Alain-de-la-Star-Ac

Apprendre à danser, pour Georges-Alain, c'était le cadet de ses soucis. Tout le monde l'a bien compris, à tel point que même Raphaelle Riccie finissait par en rire plutôt que de le sermonner lors de son traditionnel débrief dominical. Il est pourtant malgré tout parvenu à se hisser jusqu'à en demi-finale de sa saison. HE OUAIS !

 

Bénabar

Ouais. Okay. Je vois, ouais. Mais bon, ça ne l'a pas empêché de... euh... de poser nu dans Paris Match ! BAM !

 

Non vraiment, la question que l'on devrait se poser au sujet de Drake cette semaine, c'est plutôt : "Vous préférez ça ou voir Gwen Stefani qui vous regarde d'un air dégoûté tout en essayant de pleurer pendant 3 minutes et 48 secondes ?"

Je ne pense pas ? Si ? Bon ben régalez-vous alors.

 

Nous on va rester ici et (mal) danser auprès de Drake.

 

 

Thomas Rietzmann.