Pour résumer au néophyte, MUBI est à Netflix ce que le Berghain est à Paris Plage. Un endroit exigeant mais complètement hétérogène où le niveau général est assez pointu. MUBI propose des films de tout genre et de tout format (du court métrage expérimental au classique hollywoodien) avec un menu restreint comme dans tous les bons restaurants. Il y a en permanence 30 films ; chaque soir à minuit, le plus ancien part pour céder sa place à un nouveau.

 

MUBI essaie d'être raccord avec le calendrier et comme l'actu, c'est les fêtes de fin d'année, ils ont concocté une sélection très «magie de Nael». Vous pourrez ouvrir les hostilités avec Miss Potter, une sucrerie british en costumes avec Renée Zellweger et Ewan McGreggor, puis continuer dans le super léger avec Crustacés et Coquillages, la comédie musicale de Ducastel et Martineau. Juste avant de retrouver toute votre famille (et surtout l'oncle qui vote FN) pour manger la dinde, ils mettront en ligne Un conte de Noël de Desplechin, histoire de se mettre dans l'ambiance vieux doss' familiaux. Et pour se détendre juste après les cousins et le dîner trop lourds, ils enchaînent avec Astro Boy, Austin Powers et Les Chansons d'Amour.

 

 

MUBI sait aussi faire le prof d'Histoire et nous fera réviser nos classiques : Mean Streets de Scorsese, Orphée de Cocteau, La Chartreuse de Parme de Christian-Jaque (oui il y a aussi du cinéma de papa) ou Les Petites Marguerites, film culte tchécoslovaque de 1967.

 

Pour les geeks cinéphages qui ne sont pas sortis de chez eux depuis l'arrivée d'internet, ils pourront s’empiffrer avec J'ai pas tué Saddam (un documentaire involontairement super homo-érotique sur une auberge dans les montagnes d'Afghanistan), The Ballad of Genesis and Lady Jaye (génial doc sur Genesis P-Orridge, artiste qui s'est fait entièrement refaire pour ressembler à sa meuf) ou bien War Work (projet musical de Michael Nyman, tsé le compositeur de La Leçon de piano, sur des images d'archives de la Première Guerre Mondiale).

 

 

Si vous avez un grand écran chez vous, vous pourrez inviter vos amis pour des marathons Lav Diaz, réalisateur culte bien connu des festivaliers (il a été en sélection à Locarno, Venise ou Cannes) qui fait des films qui durent entre 8 et 12h (sur une tablette c'est plus compliqué). En ce moment, ils proposent From What is Before, un court-métrage de 5h30, et vont diffuser ses autres films plus tard dans l'année.

 

Car MUBI fait aussi des rétrospectives, et on peut voir des films oubliés de Kurosawa ou genre l'intégrale de Maddin. Du coup, vous vous mettez à regarder des pépites méconnues alors qu'on va pas se mentir, sur Popcorn Time ou Netflix, vous allez vous remettre pour la 8ème fois Mean Girls.

 

Vous vous étiez convertis comme tout le monde aux séries. MUBI vous rappelle juste qu'avant, il y avait un truc encore mieux, et ça s'appelait le cinéma.

 

 

++ Pour vous abonner, c'est par ici.

 
 
Romain Charbon.