VISION DE JULIA :
12h. Je me réveille dans une chambre d’hôtel sordide à Chalon-sur-Saône. La nuit précédente, le voisin a ronflé comme un porc et m'a empêché de dormir. J'ai dû regarder un reportage sur les voleurs à la tire dans les supermarchés pour couvrir le son (j'ai quand même appris 2, 3 trucs que je pourrais ré-exploiter). Départ avec Simon (il fait les lumières), Carla (elle fait le violon) et Christophe (il fait le son) pour Dijon. Je mets le remix de La Fièvre dans le sang d'Alain Chamfort par Scratch Massive, ce qui aura pour effet de nous le mettre dans la tête toute la journée.
En arrivant à Dijon j'ai faim. On déjeune à la Vapeur et le cuistot me donne un cadeau de la part du groupe qui jouait la veille, Odezenne. C'est un CD, avec un drapeau et un petit bout de bois (un bout de la porte de leur studio). Je suis super contente et je crâne. On fait mollement les balances. On en profite pour re-jouer des vieux trucs.

A 17h on a un rencard dans le grenier de la Vapeur. On y joue Le dictionnaire Larousse, c'est filmé et ce sera diffusé sur le web. Après, on a plusieurs interviews cool. Des questions intéressantes. Quand c'est pas le cas on ne répond plus. C'est plus possible de demander à un groupe "pourquoi ce nom de groupe ?" ou "Comment vous vous êtes rencontrées?". C'est pas du bon travail ça, c'est bon pour Télé Star. Un des journalistes a bon goût. Il écoute Gratuit, Papier Tigre, Electric Electric...
Vers 19h c'est l'apéro. Les gens de la Vapeur ferment leur salle pour des travaux pendant plus d'un an. Ils sont chauds. On fait des photos avec Carla sur une 205. On se prend pour Booba et Christine and the Queens. La soirée commence par une chorale qui reprend un morceau de Vitalic. Vitalic, c'est l'enfant du pays. Ça me fait plaisir d'entendre ça. J’envoie un mot à Vitalic pour lui dire. Il me dit qu'il aurait aimé être là mais qu'il est à L.A. pour enregistrer un disque de reggae. J'ai peur. Tiny Feet entre sur scène. Elle joue de la guitare, de la basse, elle chante et fait des machines. Ça me fait penser à Portishead sur certains morceaux.
MANSFIELD-TYA-035
Puis c'est à nous de jouer. J'adore ça, jouer. J'attends ça toute la journée. Je trépigne. On ne joue que des morceaux du dernier album. Je m'amuse à fond et le public est bien. C'est un public qui aime la mort. Ça se sent tout de suite. On est en bonne communion. On fait quelques rappels et puis ça y est, je suis fatiguée. On sort de scène et on ouvre du champagne. Tout va très vite. Le programmateur est super. Il a les clés de la cave. Il nous a fait jouer plusieurs fois, on se connaît. La dernière fois, il nous avait fait jouer dans des vignes, dans un château, pour notre tournée de June en acoustique éclairée à la bougie. On avait fait un grand dîner dans le salon. J'avais adoré. Je m'étais pris pour une princesse au Moyen-Âge.
On avait fumé des clopes au balcon en regardant la plaine. Je suis romantique parfois. Je reste un long moment dans les loges de la Vapeur à boire du champagne et à ricaner. Des gens rentrent et sortent. À pied, à vélo. Tiny Feet nous apprend quelques mots de breton que j'oublie instantanément. Ensuite, j'essaye d'aller danser dans le club. Sauf que j'aime pas ce que passent les DJ's. Ça me bloque. En passant par la grande salle vide (le public est passé dans le club) on s'arrête faire une photo avec Carla et un type bourré qui montre son cul. On retourne boire du champagne.

VISION DE CARLA :
Départ 12h.
Après une nuit mouvementée - mes voisins de chambre semblant très amoureux - on n'est pas mécontents de quitter le B&B qui pue la clope.
Chalon - Dijon - pas loin.
Waze indique les culs de poules. On passe devant la magnifique residence Thalia sur la Saone - envie/peur. Ca ressemble à Shining. #Wendy Carlos.
On quitte Chalon. J'ai vu les gens mais pas la ville - la rivière majestueuse devant la salle de concert - la péniche (qui - comme son nom l'indique -  n'est pas un bateau, contrairement à ce que j'ai raconté à la radio - Carla reine de la promo).
Brouillard - Colza - camions Megatrans.
C'est pas le coin de Gilbert de Clercq ici. 
Odezenne nous accompagne. Doudou doute.
TYA1
Hier, un mail nous annoncait qu'il n'y aurait pas d'eau chaude à la Vapeur. Le comble.
Du coup on annule?
La Vapeur c'est pourtant ce qu'il y a de plus chaud.

J'aimerais bien retrouver ma valise à 45-tours égarée il y a quelques mois, lors de notre tournée acoustique June. Doux souvenir de cette soirée. On avait eu l'impression de passer la soirée avec des cousins éloignés et cools! 

Dernière avant travaux. 
Comme à  Poitiers - #réconfort moderne - en décembre - nouveau slogan : Mansfield ferme les SMAC.
Salutations - Installation - Café - Manger  - Balances - re-café - Delay - Minibrute - La fin du monde (la chanson) nous attend. 
Vincent et Pauline ont raison, la tournée c'est "Hurry and Wait"
Capture d¹écran 2016-04-06 à 12.49.59
Mais pour l'instant, nous c'est nouveau live, nouvelle scéno - parures/diamants - merci Benjamin Boré.
Simon est en train de régler les lights - trop fort Simon.
Christophe - Chris Mix - se bat avec les effets - trop fort Christophe.
Tout va bien.

On enchaine sur quelques interviews. 
Julia dévoile ses inspirations : le noir, Mylène et la pizza - c'est tout moi ça !
Session acoustique au grenier - Le dictionnaire Larousse. Dernière oblige.
Je regarde la mort page 303.
Puis une 205 nous tend les bras pour quelques photos sur le parking. 

Voilà - là ça va un peu vite.
Je parle d'amour au téléphone.
Je suis en retard au catering.
Les concerts commencent.
Capture d¹écran 2016-04-06 à 12.49.49
La chorale de la Vapeur.
Tiny Feet 

Et puis nous.
Concentration.
Nos exos consistent en une suite de phrases étranges : il est toujours à moto. Il est toujours parti. Les manches de la robe. Un sac de ciment, entre autres...

J'ai envie de profiter de ce moment. 
Les gens sont nombreux et chaleureux. 
Plaisir bonheur. 
Julia a raison. C'est ce qui compte. Ce qui donne du sens. Un supplément de vie ces instants.
Je ne me lasse pas de nos morceaux. De jouer et rire ensemble. 
Il ne manque que la piste 8 dans les retours. 
Gros succès, gros rappel - 
On finit sur la photo souvenir collective...

Après c'est champagne. 

Dernière oblige (oui je radote), il faut finir les bouteilles. On se dévoue.
C'est l'anniversaire de Duf, le programmateur d'Orléans, qui est venu voir ses potes : bon anniversaire Duf !
Tiny Feet raconte Ouessant et le breton.

Un regard à la scène vide et désertée pour la boum d'à côté.
C'est beau (quoique les murs sont violets, ils ont raison de faire des travaux).
3f2be9ee01
Vers 4h - il faut rentrer.
J'ai pas vraiment le temps de photographier ma chambre d'hôtel pour mon grand projet d'immortaliser toutes ces chambres que je visite avant de m'endormir.
Réveil 9h.
On retrouve Thomas et Irin au petit-dej - abandonnés à Chalon - pour le retour.
On avait fait un film avec lui sur le precedent album, Nyx, et c'est precieux de l'avoir parmi nous : il connait tous de nos petits rituels, c'est simple et évident. 
Dijon-Nantes : 7h de route au moins, ça pique un peu. 
Mais on me laisse la couchette pour prolonger un peu la nuit. Chanceuse que je suis.

++ Retrouvez Mansfield TYA sur leur site officiel, Facebook, Soundcloud et Instagram.
++ Leur dernier album, Corpo Inferno, est sorti en septembre dernier. Le vinyle de La main gauche sortira le 29 avril, avec des remixes de Flavien Berger, Camilla Sparksss, Madben, Rone et Birds on Wire, ainsi qu'un titre inédit. Elles seront en concert le 21 avril à la Cigale, puis en aftershow au Pigallion. Retrouvez les autres dates de leur tournée ici.