Chouette. Peut-être qu'on va parler du fait que, par exemple, tout le monde n'a pas envie de ressembler à une porn queen au niveau du pubis, ou qu'au fond, la plupart des garçons remarquent à peine une épilation flambante neuve, ou qu'un obsédé de l'intégrale sent quand même le roussi  ? Ou peut être juste, vont-elles rappeler que ça regarde un peu chacune et que ce serait pas mal qu'on nous lâche la grappe au moins là-dessus ? Jamais à une contradiction près niveau féminisme, Elle préfère finalement  coller à la promesse de son chapeau : « On vous dit tout pour devenir une vraie foufounista ». Tiens, c'est vrai, ça fait longtemps qu'on se demande. On ne nous les avait pas encore assez brisées sur le reste.
On commence par donner la parole aux garçons, puisque, après tout, c'est bien de ça qu'il s'agit : avoir une chatte bien conforme à leur supposé désir. Voici donc  Franck, 43 ans : « J'avoue, j'aime bien l'épilation maximale », Vincent, 31 ans, qui se fout bien de la forme « du moment que le poil est bien ras », ou encore Thibault, 26 ans : « J'aime qu'une fille soit impeccable en permanence. Le problème ? Nombreuses sont celles qui se rasent en cas de rendez vous impromptu et, quelques jours après, ça pique ! Résultat : j'ai l'impression de caresser ou d'embrasser … un de mes potes mal rasés » Connard. On passera sur ce qu'on pense des bourses poilues et des crânes chauves (pas grand chose d'ailleurs), visiblement on n'est pas là pour faire la guerre des sexes, mais pour, rappelons-le, devenir une vraie foufounista. Tout un programme.
Jusqu'ici, vous entreteniez un rapport amical avec votre chatte ? C'est fini mesdames. Une foune, ça se bosse. Et c'est même un  travail à temps plein (faudra pas venir nous gonfler après avec les sujets du genre « comment concilier sa vie de mère, de travailleuse et de femme »), qui consiste à : 1/ bien couper en biseau pour la douceur, 2/ « lustrer la fibre » à l'après shampoing une fois par semaine ( ???), 3/ traquer la repousse   à la pince à épiler entre les visites chez l'esthéticienne, où mille questions se posent (cire chaude ou froide :laquelle choisir ? etc.) En guise d'illustration, des founes-mannequins, épilées au cordeau, entretenues comme les jardins de Versailles, et photoshopées comme Monica Belluci dans les pubs Dior. Bref. Il ne manquait que ça à Elle pour vraiment bien prendre soin des femmes. C'est fait ! Alors vite, au salon mesdames ! Le temps que vous passez à lire est autant de temps que vous ne consacrez pas à « cultiver votre jardin secret », même si  - dernière info cadeau, faites en ce que vous voulez - « bon à savoir : le poil repousse plus vite en été et a tendance à ralentir son rythme de croissance en hiver».

 

V.F.