N°10 - SHURIK'N


Rassurant et sage comme un grand frère. Tête bien faite dans un corps sain, malgré une obsession alimentaire  inquiétante dans ses textes. Ne se couche jamais sans avoir aiguisé son katana et lu un quatrain taoïste. Avant de rapper, il était chaudronnier-traceur. Arts martiaux et métaux lourds ont façonné son charisme et sa carrure. Sexy comme un samouraï - pas de sextape mais un clip :

 


 
 
N°9 - CHARLY GREANE


Charly Greane est un fluolover de la génération TTC. Si quelqu'un lui déclarait en chanson « Je veux te voir dans un film pornographique » comme jadis Yelle le fit à Cuizinier, ce ne serait pas forcément du second degré.
 
Ni Miami ni Fleury, on peut le serrer dans les soirées branchettes de base - pas de sextape mais un clip :

 


 
 
N°8 - SINIK


Thomas Gérard, aka Sinik, a la rage mais pas de cheveux. Quand il ne menace pas le reflet de son miroir, il fait du quad dans les dunes de l'Essonne. Cela repose sa veine jugulaire prête à imploser à tout moment. Avant, quand il pétait une durite, il faisait des bracos. Maintenant, il fait un duo avec James Blunt. C'est sexy, ça.
Ah ok, les poils de Sinik sont chez James - pas de sextape mais un clip :

 


 
 
N°7 - ORELSAN


Côté tronche, Orelsan est sexy à l'anglaise. Côté rap, comme pas mal de blancs-becs de sa génération, il adore jouer aux paroles de pimp hardcore. Sa voix le rend crédible à 40%. Et côté pile, il s'épanche ou se trahit sur son manque de confiance en lui. Craquant.
 
Il est tellement beau quand il doute - pas de sextape mais un clip :

 


 
 
N°6 - DADDY LORD C

 
Daddy Lord C du groupe La Cliqua, un des groupes emblématiques des années 90, est un ancien boxeur. Ca en dit déjà beaucoup.
 
Oui, montre-nous comment tu boxais avant, Daddy - pas de sextape mais un clip :

 


 

N°5 - K-MEL


Dans le rap français, quand on est gentil et qu'on fait de la variété, on est considéré comme une sous-merde. Changeons notre regard et reconnaissons qu'un mec simple, funky et joli a toute sa place dans notre lit.
 
D'ailleurs, le leader d'Alliance Ethnik est accessible, c'est justement le voisin de palier (ici en marcel) - pas de sextape mais un clip :

 


 
 
 
N°4 - STOMY BUGSY


Prince des lascars, il sait rester élégant dans les clips les plus bling-bling. Son bandana autour des yeux met en valeur la bouche relevée en coin la plus sexy du 95. Selon les goûts, on préfèrera le Bugsy sage avec un ‘s' ou le Bugzy violent avec un ‘z', les couettes années 90 ou le smoking du rappeur qui a réussi.
 
Dans ses clips à meufs bonasses, c'est toujours lui la vraie bombasse - pas de sextape mais un clip :

 


 
N°3 - KERY JAMES


Kery James, le « renoi foncé aux grosses lèvres » est un « beatboy sans baggy ». Aux antipodes d'une caillera-Lotto du KFC, il impose en finesse son rap streetlourd, laissant vibrer à l'infini sa bouche lippue. Sombre d'esprit, les sourcils froncés, il cultive la mélancolique attitude. Enragé et engagé, « son rap vient de ses entrailles », mais il médiatise malheureusement peu son corps de rêve, préférant déclamer des kilomètres de phrases intelligentes. C'est bien aussi.
 
Pour le voir cependant s'énerver, transpirer et faire des tractions en noir et blanc - pas de sextape mais deux clips :



 


 
N°2 - JOEY STARR


Le VRAI bad boy, même à 43 ans. Frappe les singes, les hôtesses de l'air et les bagnoles, parfois à la hache. A fait cinq fois de la taule, enduré l'enfance d'Oliver Twist dans le neuf-trois et créé l'aventure conjugale la plus trash du cosmos avec Béatrice Dalle, son équivalent féminin. Son torse endurci par ses mois de placard arbore un sexy scorpion.
 
Sexy triste et classe en costard, pleurant sur son pauvre sort d'incompris (Métèque), ou sexy mac-pimp-torse-nu dans une veste en poils de chèvre du désert (Gaz-L), au choix - pas de sextape mais deux clips :



 
 



N°1 - BOOBA


TBM comme un « double-poney » ? En tout cas Booba le nounours du 92 pèse lourd côté biceps et biftons. Champion de boxe thaïe, il entretient son corps comme son biz, avec efficacité. Riche et beau, la « grande classe », et pas celle de Rohff. Tout simplement.

Rap et uppercuts - pas de sextape mais un clip :


 
 
 
EthylE et Crame.