Mélissa,
Tout d'abord, les collants chair, ça n'existe plus. Les chefs de produits de Dim et consorts sont comme vous et savent bien que ce terme n'a plus rien d'accrocheur : voilà pourquoi on les appelle aujourd'hui plus volontiers Gazelle ou Ambre ou Teint de soleil (je vous invite par ailleurs à relire ce fort intéressant courrier sur les collants voile, à l'occase).
C'est dans la même veine que les rédactrices mode ont renoncé au chair, et, en s'inspirant de l'oxymore du maquillage dit nude (prononcer 'nioude'), ont inondé les pages des magazines de vêtements et accessoires aussi qualifiés de 'poudrés'; pour les non-initiés, tout l'intérêt du nude, à l'origine, est de vêtir tout en feignant la nudité. A son paroxysme, le nude, c'est Britney Spears dans le clip du chef d'oeuvre Toxic  portant une combinaison parsemée de strass qui laisse imaginer qu'ils sont collés à même sa peau (je suis sûre que vous voyez mieux de quoi il s'agit maintenant, bande de pervers britnophiles...LEAVE HER ALONE, merde).

Bref, qu'est-ce que je pense du nude ?
Si je travaillais dans un cabinet de tendances, je vous dirais que le succès fracassant du nude n'est qu'un signe supplémentaire du retour à une mode privilégiant le vrai au tape à l'oeil et désireuse de se recentrer sur les valeurs fondamentales que sont l'humain et l'accomplissement personnel dans le respect de l'environnement et dans une perspective de durabilité et de juste prix des biens. Mais moi, c'est moi, donc restons pragmatiques :

POUR
Le nude est une alternative plaisante aux coloris pastels qui pointent généralement leur nez avec le printemps, parce qu'il exclut de fait le bleu et le vert pastel, qui sont, soyons honnêtes, à gerber, et offre une gamme finalement assez large de coloris allant du rose peau de cochon au brun chaud. Le nude est en plus un bon allié des motifs géométriques radicaux, et pousse généralement à l'excentricité de l'accessoire, pour compenser.

CONTRE
Les couleurs nude frôlent dangereusement la catégorie des non couleurs - beige, blanc cassé, coquille d'oeuf - que la Peltag est très loin d'approuver, et ont une fâcheuse tendance à s'imprimer sur des tissus transparents, qui rendent l'habillement difficile et obligent à investir dans la lingerie nude (oui, je sais) à défaut de pouvoir se permettre la complète absence de sous-vêtements.

RIEN A FOUTRE
En revanche, attention à ne pas vouloir jouer le total look nude en misant sur un ton sur ton peau/vêtement qui serait du plus mauvais effet. Les gens sont débiles mais pas au point de vous dire : 'oh, c'est drôle, de loin, je pensais que tu étais nue, hihihi'. Si c'est ce genre de réactions que vous attendez, demandez plutôt à Pink, elle a un bon fournisseur de combi-nudité, apparemment.

Enfin les vieilles dans le renoncement vous emmerdent et vous souhaitent de passer une bien agréable semaine. Gros ziboux !

 

Par shiningrubis***
 
La Peltag, police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, répond à vos questions look tous les lundis dans Brain Magazine. Ecrivez à votre agent de liaison à [email protected] : vous aurez peut-être la chance de voir votre courrier publié dans ces pages web ! Et prenez connaissance des avis et directives de la Peltag sur peltag.blogspot.com.