The Velvet Underground - All Tomorrow's Parties

Explications:

"En 1967 Lou Reed, Velvet Underground en chef fraîchement débarqué à la Factory, était fasciné par le spectacle des superstars warholiennes se préparant pour la soirée du lendemain, essayant pendant plus de 24 heures d'affilée tenues, maquillages, plumes, paillettes et colifichets divers, le cerveau vrillé par le speed. Le lendemain de la soirée, quand il leur demandait comment cela s'était passé, elles répondaient immanquablement: "C'était affreux, chéri. Je suis parti au bout de dix minutes avec un gars ignoble, je me hais."

Les assimilant à de jeunes vierges parées pour être sacrifiées à une divinité sanguinaire, les Velvet arrangèrent la chanson en conséquence: tambour solennel de Maureen Tucker, martèlement lancinant des deux mêmes notes sur un piano par un John Cale aux frontières de l'autisme, entrelacs sur des gammes orientales des guitares improvisées de Lou Reed et de Sterling Morrisson et, surnageant le tout, la voix hiératique de Nico, Semiramis gothique revenue d'entre les morts.

Miraculeusement, le résultat est splendide, hypnotique, aérien et dense à la fois, et reste pour moi un exemple parfait de certaines oeuvres intemporelles qui semblent bien moins composées que découvertes."
 

 
Etienne Piketty // Photo: Nicolas Delorme.
 

Ecouter et télécharger le meilleur morceau du monde (ou presque) par:
- James Pants
- Jean Nipon
- Black Strobe
- Prefuse 73
- JB Wizz (Born Bad Records)
- Arandel
- Fulgeance & Max Pritchard
- Of Montreal
- Joakim
- Turzi
- Sean Lennon
- Charlotte Gainsbourg
- Cassius et Clément Meyer
- Onra
- General Electriks
- Molecule
- Siskid
- Spitzer
- Chateau Flight
- Kid Sister
- Zombie Zombie