Grâce à elles, je me faisais remarquer dans la rue, et même si parfois, on me jetait des cailloux, ou pire, des chewing-gums, j'aimais cette manière de maintenir un niveau acceptable de relations sociales, car étant à la retraite et abandonnée par mes enfants ingrats, je me sens bien seule dans la vie en général. Seulement, depuis quelques mois, mes dreads tombent, je n'arrive plus à les entretenir :  que faire de mes cheveux maintenant ?  Bernadette

 


Chère Bernadette,
Cela sera sans doute dur à entendre pour vous, mais c'est peut-être une bonne chose au fond que vos dreads vous disent bye bye. Parce que ni à 15 ni à 65 ans, on ne peut décemment arborer 'fièrement' ces amas longilignes de cheveux, de crasses et de fils de laine de couleur, non non non.

Heureusement pour vous, il existe des stratégies à mettre en oeuvre, y compris à votre âge, pour continuer à attirer l'attention de l'homme de la rue (pas dans une perspective sexuelle, cependant, soyons réalistes). Prenons exemple sur nos amis les peoples pour dégager quelques lignes directrices à suivre qui vous permettront de vivre au mieux votre condition de vieille femme moche et seule.

La stratégie du carré au cordeau  perpétuel : Anna Wintour
Anna a 62 ans : jeune, elle appréciait déjà la frange. En vieillissant, elle a décidé d'adopter une mono coiffure permanente, le carré frangé au cordeau. Souvent accompagnée de lunettes noires, cette coupe est devenue sa marque de fabrique, son signe distinctif, celui qui suffit à quiconque désire se déguiser en elle de le faire à moindre frais. Anna Wintour a la réputation d'être glaciale, voire méchante, mais en ajoutant une coloration, disons, orange, ou violette, à cette coupe, vous réussirez à twister cette attitude limite frigide en une posture pleine de vie (on ne parle toujours pas de sexe, Bernadette, on a dit non).

La stratégie du maxi volume de diva : Elizabeth Taylor
Elizabeth nous a quitté il y a quelques jours, à l'âge de 79 ans. Jeune, elle aimait déjà bien travailler son brushing dont le volume mettait en valeur celui de ses épais sourcils qui lui donnait tant de caractère. En vieillissant, son cheveu est devenu plus fin mais sa passion du brushing ne l'ayant pas quitté, elle a usé de trésors d'imagination et de tonnes de laque fixante pour se créer des coiffures toujours plus volumineuses, toujours plus imposantes, toujours plus diva. Elizabeth était par ailleurs très impliquée dans la lutte contre le sida : vous pouvez vous inspirer d'elle également de ce point de vue, en organisant des démonstrations de mettage de préservatif sur des bananes pour les jeunes (cons) qui ne savent toujours pas comment s'y prendre (vous pourrez garder la banane après, ça, c'est autorisé).

La stratégie de la blondeur de bébé régressive : Dolly Parton
Dolly a 65 ans, comme vous : jeune, elle était déjà blonde. En vieillissant, elle est devenue encore plus blonde. Et hystérique. Sa blondeur de bébé régressive légitime sa bonne humeur permanente (pour ne pas dire fatigante), qu'elle soit sur scène ou à Disneyland. Pour vous faire de nouveaux amis, postez vous devant une sortie de centre aéré avec vos cheveux et une guitare (en plastique, ça suffira) et distribuez des bonbons aux enfants qui sortent. Si vous jouez à fond sur le make up et les seins, comme Dolly, en moins de deux, vous allez vous faire plein de connexions parmi les parents, je vous le garantis.

Mon conseil final : si vous avez un peu d'argent, optez pour la perruque qui vous permettra de changer de tête plusieurs fois par semaine : commencer la semaine comme un lundi en Anna Wintour agressive, passer en mode Dolly le mercredi pour les sorties de centre aéré, et finir la semaine telle une diva scintillante pour faire la tournées des bars.

Avec cette triple stratégie, votre vie sociale va prendre un nouveau départ, c'est sûr.

 

shiningrubis***

 

La Peltag, police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, répond à vos questions look tous les lundis dans Brain Magazine. Écrivez à votre agent de liaison à  [email protected]Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  : vous aurez peut-être la chance de voir votre courrier publié dans ces pages web ! Et prenez connaissance des avis et directives de la Peltag sur peltag.blogspot.com.