La télévision, et en particulier ses programmes destinés à la jeunesse, est financée par des publicités vantant le gras et le sucré. Les diffuseurs, les annonceurs et Beyoncé flippent de ce qu’on interdise la pub, qu’on ne puisse plus manger, qu’on ne puisse plus financer les programmes, qu’on ne puisse plus vendre de disques ni de shows. La vie en mobil-home avec Jay et des perruques de mauvaise qualité, ils disent non.
 
Tout ce petit monde affiche donc sa bonne volonté et son engagement citoyen en finançant deux-trois trucs. Notamment le “bouger” de “manger-bouger” : soutenir le skate-board et la danse, c’est bien, on ne parle pas de choses qui fâchent et on garde une image cool.
 
Parallèlement, les politiques de santé publique sont sans doute jugées insuffisantes. Du coup c’est Michelle Obama qui s’y colle. Elle n’a rien à faire, juste “fédérer des énergies” genre fonds privés.
 
Enfin, voilà, Brain dit la vérité, Mesdames, Messieurs. Voilà ce qui se passe quand vous traînez devant Youtube avec votre pizza en barquette Sodebo, vous projetant dans ce mouvement de clap pas si spectaculaire mais que vous ne réussirez jamais. De toute façon, le personnage obèse du clip est le plus cool et n’a visiblement pas maigri malgré des années de pratique, alors à quoi bon.

 Crame