L'attente a enfin pris fin samedi. Il nous reste encore à connaître les prénoms de ces deux enfants, une fille et un garçon, et surtout à accueillir avec joie l'album de la maternité, gros plein de soupe et de ballades douces et puissantes à la fois. On sait que Mariah a parfois commis quelques fashion faux pas : que pouvez-vous donc lui conseiller quant à l'habillement de ses jumeaux ? Alexandre.


Cher Alexandre,
Tout comme vous, je suis très excitée à l'idée de cette double naissance et je suis ravie qu'on y consacre un courrier du lundi, plutôt qu'à une actualité internationale certes riche, mais assez ennuyeuse. Vous pourrez lire partout les avis des rédactrices mode sur la robe de Kate Middleton, mais il n'y a que dans Brain Magazine que vous pourrez lire des conseils à la fois pointus et pleins de tendresse sur la meilleure manière de vêtir ses jumeaux quand on s'appelle Mariah Carey, et qu'on a apporté ce chef d'oeuvre sur terre, Heartbreaker.

Car oui, les jumeaux de Mariah n'auront forcément pas la même vie que des jumeaux lambda. Mais pour qu'ils aient une enfance aussi ordinaire que possible qui les mette à l'abri de la toxicomanie et de la bipolarité, voici donc nos quelques conseils.

Jouer la différenciation et l'individualité
Mariah a échappé au pire en mettant au monde une fillette et un garçonnet, et non une paire d'enfants du même sexe, car on imagine bien qu'elle aurait eu du mal à se retenir de vêtir strictement de la même manière ses deux angelots qu'on aurait ainsi eu bien du mal à différencier. Comme il est assez peu probable que Mariah se révèle une militante acharnée contre la discrimination genrée qui veut que les petites filles portent du rose et les petits garçons du bleu, nous lui conseillons d'opter pour une stratégie claire et nette de différenciation des individualités de ses enfants en accentuant dès leur plus tendre enfance des caractéristiques distinctives fortes, prenant par exemple la forme de silhouettes prototypiques : il pourrait être vêtu en danseur hip hop beau gosse, et elle en princesse wannabe diva avec des robes à motifs papillon. On a dit différenciation des personnalités, pas refus de la reproduction parentale.

Protéger leur intimité
Et par là je veux dire leur nombril. On connaît la tendance de Mariah à montrer le sien plus que de raison, on aimerait tellement que ses enfants réchappent à cet exhibitionnisme pathologique. Récemment, la Peltag se prononçait sur cet épineux problème, et n'a pas changé d'avis depuis.

Sécuriser leur appareil auditif
Les lecteurs de Brain se souviendront peut-être avec nostalgie de l'époque chérie de leur vie où maman et/ou papa chantonnai(en)t une jolie berceuse à 19h45, pour les plonger dans le monde merveilleux des rêves. La berceuse en question n'était peut-être pas toujours chantée au plus juste, mais cela n'était pas grave, c'est tout l'amour du monde qui était dans ces notes mal interprétées.
Mariah Carey maîtrise à la perfection le chant sur "entre 2 et 5 octaves" selon les sources de l'Internet, et est capable de produire des ultra sons de dauphin, ce qu'elle affectionne tout particulièrement (nos lecteurs mélomanes se passionneront pour ce documentaire amateur sur les notes "inconnues"  que Mariah chante avec aisance). Aussi, une protection auditive, sous la forme de cache-oreilles par exemple, doit être portée dans les moments critiques où Mariah voudrait chanter une chanson à sa progéniture, et ce afin de les protéger de l'inévitable rupture de tympan occasionnée par la soumission répétée aux notes sur-aiguës produites par la diva.

Sinon, une autre option possible consiste à sponsoriser la carrière vestimentaire de ses enfants par une grande marque, comme Gucci, qui met en scène Jennifer Lopez et ses enfants dans sa dernière campagne de pub. Les photos sont certifiées sans cache-oreille et sans nombril apparent, certes, mais  manquent un peu de glitter à nos yeux.

 

shiningrubis***
 
La Peltag, police européenne du look, de la tendance et de l'avant-garde, répond à vos questions look tous les lundis dans Brain Magazine. Écrivez à votre agent de liaison à  [email protected]Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  : vous aurez peut-être la chance de voir votre courrier publié dans ces pages web ! Et prenez connaissance des avis et directives de la Peltag sur peltag.blogspot.com.