Ouin, ouin, on peut plus rien dire, devait sans doute se dire Haroun Tazieff. Déjà à l'époque, à la télévision, il n'était pas possible de sortir des vérités qui dérangent. Et d'oser avancer que la terre était en train de gravement se réchauffer. Du pur baratin.