1177948-capture-d-ecran-2018-12-06-a-003523

1177954-capture-d-ecran-2018-12-06-a-005832

Hier soir, quelques députés LREM sont tombés en pleine parano et ont retweeté le compte @TeamMacron qui laissait entendre que le nom de domaine giletsjaunes.com avait été acheté par Steve Bannon en mai 2017, une semaine après l'élection d'Emmanuel Macron.

Un epic fail, comme l'explique en détail Libération. Si le nom de domaine a été enregistré aux Etats-Unis en 2017, ce n'est que pour offrir une protection privée afin de rendre impossible de savoir à qui appartient le site. En 2015, un collectif baptisé "Gilets jaunes" utilisait cette adresse pour demander l’abrogation du décret Peillon, le ministre de l'Education Nationale d'alors.

1177957-capture-d-ecran-2018-12-06-a-002557