Capture d’écran 2018-12-14 à 12.49.11

C'est vraiment très réussi : dans la revue américaine Harper, Michel Houellebecq se met dans la peau d'un écrivain réac qui défend Donald Trump. Avec quelques vrais morceaux de bravoure: «Les Américains ne sont plus prêts à mourir pour la liberté de la presse. D'ailleurs quelle liberté de la presse ? Depuis que j'ai douze ans, j'ai vu le spectre des opinions autorisées dans la presse régulièrement rétrécir (j'écris ça juste après qu'une nouvelle chasse à l'homme ait été lancée en France contre l'écrivain anti-libéral Eric Zemmour».