À l'attention de Sébastien Lecornu : on ne paiera jamais les impôts de 2018, qui restera une "année blanche".