une_zemmour_1

Zemmour et Buisson seraient disposés à travailler main dans la main pour mettre sur pied une alternative au RN à l'extrême-droite afin d'augmenter les chances de victoire d'un candidat nationaliste aux élections présidentielles en 2022. La réunion des deux personnes les plus détestables du paysage médiatique a de quoi faire peur, mais il faut bien reconnaître que nous pourrions être logés à pire enseigne. Si l'hypothèse Zemmour échoue, l'extrême-droite pourra puiser dans le suivant vivier pour espérer l'emporter. Prions pour que tout cela n'arrive pas. 

Recours numéro 2 : Alain Delon

Après tout, il n'y a pas plus à droite que lui et, en tant qu'antiquité, il appartient au patrimoine bien français, bien de chez nous. 

Recours numéro 3 : Michel Sardou

Interrogé à ce sujet, Michel aurait répondu qu'il était pour. 

Recours numéro 4 : un berger allemand

Les bergers allemands ont toujours eu la cote auprès des électeurs d'extrême-droite. 

Recours numéro 5 : Julien Rochedy

Mais il risque d'être trop musclé pour entrer dans le costume présidentiel. 

Recours numéro 6 : Pierre Laval

On doit pouvoir le cloner si on se débrouille bien. 

Heureusement que l'humanité prend fin en 2050.

(Source : Le Point)