debardeur

Trop couvertes ou pas assez. Et si on lâchait un peu les filles sur leurs tenues vestimentaires ? Deux surveillantes ont aussi jugé "provocant" un pull qui laissait, oh scandale, apparaître les épaules de l'élève. L'Académie de Grenoble et le Rectorat sont partie prenante dans cette sanction : "On parle d’adolescents, de leur construction, de leur rapport à l’autre et de l’importance du vêtement dans notre société. On est dans un processus éducatif, qui n’est pas mis en place pour stigmatiser ou punir, mais pour faire prendre conscience". Le processus éducatif ne serait-il pas d'apprendre plutôt aux garçons (et à certaines filles) qui séparent les copines entre "filles bien" et "putes" selon ce qu'elles portent, qu'une tenue vestimentaire n'est pas une incitation ? Alors que pratiquement chaque jour un professeur se fait agresser sur son lieu de travail, on se demande si l'Académie de Grenoble n'a pas mieux à faire.

(Source : Sud Ouest)