balka

Il se trompe, Patrick. Dès qu'il parle, même pour ne rien dire, c'est scruté, décortiqué et apprécié par l'ensemble des observateurs dont nous faisons partie. Il est tout de même malheureux de ressentir cette petite excitation à chaque nouvelle saillie croustillante des époux Balkany parce qu'ils nous font rire par leur gouaille et leur aplomb. Hâte du sequel en prison. 

(Source : Noémie Schulz)