dati_classe

Neuf victimes dans l'attaque par balles de deux bars à chicha de la ville de Hanau, un attentat motivé par la xénophobie et le racisme et une classe politique allemande à l'unisson (sauf l'extrême droite de l'AfD) pour dénoncer l'ignominie de l'attentat. Mais en France, on n'hésite pas à sauter sur l'occasion pour faire de la récupération politique. C'est du moins ce qu'a fait la candidate LR à la mairie de Paris Rachida Dati ce matin au micro de France Info. Selon elle, cet attentat serait donc la conséquence de l'ouverture des frontières décidée par Angela Merkel lors de la crise migratoire. Et d'ailleurs, elle compare très directement et sans nuance aucune les décisions prises par Angela Merkel aux positions de sa rivale socialiste Anne Hidalgo. 

"Je me souviens de Mme Hidalgo en 2015. Elle dit ‘je m’inspire de Mme Merkel en disant moi aussi je veux accueillir massivement, bienvenue aux migrants et aux réfugiés à Paris’. Ça a abouti à quoi? À la dépossession de l’espace public et privé des Parisiens du nord et de l’est de Paris.'

A noter que cette semaine, pour la première fois, Rachida Dati est arrivée en tête des intentions de vote dans un sondage Odoxa pour le Figaro. 

(Source : France Info)