Capture

C'était pourtant bien tenté de la part de Fillon cette diversion en parlant de complot contre lui. Après une enquête approfondie du Conseil supérieur de la magistrature saisi par Emmanuel Macron afin de "lever tout doute sur l’indépendance et l’impartialité de la justice dans cette affaire" il est ressorti qu'aucune pression hiérarchique n'avait été faite sur le Parquet national financier dans l'affaire Fillon.

(Source : Libération)