Capture

Depuis ce lundi 12 octobre Nicolas Sarkozy est inculpé pour "association de malfaiteurs" dans le dossier libyen. Ce nouveau chef d'accusation est venu s'ajouter à ceux de "corruption passive" de "recel de détournement de fonds publics" ainsi que de "financement illégal de campagne". Il s'agissait du quatrième jour où l'ancien président était entendu par les juges chargés de l'enquête. PENDANT CE TEMPS, on apprenait surtout que Nicolas avait surpris Carla en pleine interview pour la télé italienne.

Capture_1

Il est déjà prévu que Carla Bruni revienne sur cet "incident" tellement drôle demain sur RTL (elle a tellement de choses à raconter) pour une énième interview dans le cadre de la promo interminable de son homme album. Espérons que la promo épuisante (pour nous) de cet album s'achèvera le 22 octobre, date de la fin du procès de Nicolas Sarkozy. Malheureusement le nom de l'ancien président est cité dans 10 autres affaires, devrons-nous subir pour chacune un nouvel album de Carla Bruni et le harcèlement promotionnel qui généralement en accompagne la sortie ? L'avantage pour Carla c'est qu'il lui suffit de ressortir la même chanson avec des accords, des mélodies et des paroles similaires, c'est ce qu'elle fait depuis 18 ans maintenant, ça lui est donc très facile. Une telle menace nous ferait presque espérer que Nicolas Sarkozy soit rapidement blanchi pour que nous ne soyons plus ''brunis''.

(Sources : Mediapart, Le Point)