Lors du premier confinement l'hôpital de Nancy avait confirmé des suppressions de postes et de lits, devant le tollé le directeur de l'ARS régional avait été limogé mais le plan de suppression est toujours En Marche.