Les Restos du Coeur ont été créés pour pallier les déficiences de l'Etat contre la faim dans un pays riche. Il s'agissait d'une action provisoire pour appeler l'Etat à sengager dans cette lutte. Qu'en 2020 le premier ministre se félicite du milliard de repas distribués est non seulement un aveu d'échec des politiques économiques et sociales depuis 35 ans mais c'est aussi totalement déplacé.