Où as-tu grandi et pourquoi t'es-tu intéressé à l'art ?
Heiko Müller : J'ai grandi à Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, avec mes deux frères, qui excellaient dans la peinture et le dessin. Tous les deux étaient bien plus âgés que moi, donc j'ai toujours voulu faire de mon mieux ou me surpasser. L'art a joué un rôle très tôt dans ma vie. Plus tard, à l'école, j'ai eu un très bon professeur d'art qui m'a beaucoup soutenu. Ça a probablement influencé mon souhait de vivre un jour de mon art.

Quelles sont tes influences ?

Heiko Müller : Quand j'étais petit, j'étais fasciné par les vieux maîtres et les grands surréalistes. Une fois que j'ai commencé à étudier, mon attention s'est tournée vers l'art contemporain. Aujourd'hui, je retourne à mes inspirations d'origine, ce qui inclut aussi l'illustration de livres animaliers que je lisais quand j'étais enfant.

As-tu besoin d'être dans un état d'esprit particulier pour créer ?

Heiko Müller : Non, il suffit que je me mette à dessiner pour être dans un état d'esprit propice à créer. La seule chose qui importe est que je ne sois pas trop fatigué.

A quels moments de la journée est-ce que tu dessines et combien de temps cela te prend pour finaliser une oeuvre ?

Heiko Müller : Je dirige une petite agence de média avec mes meilleurs amis, ce qui veut dire que je ne peux peindre que la nuit ou les week-ends. Un dessin me prend jusqu'à 12 heures de temps. Une peinture à l'huile, en revanche, peut nécessiter plusieurs mois.

Est-ce que tu écoutes de la musique quand tu peins ?

Heiko Müller : Oui, mais souvent j'écoute aussi des livres audios. Souvent, je dessine mieux quand je ne suis pas entièrement concentré sur ce que je fais.

Pourquoi cet amour des oiseaux ?

Heiko Müller : J'aime l'idée des oiseaux comme annonciateurs de l'apocalypse. Je pense que ça m'est venu la première fois quand j'ai entendu un paléontologiste délirer à propos des oiseaux. Il disait que si l'on voulait en savoir plus sur la vie des dinosaures, tout ce qu'on avait à faire était de regarder les oiseaux - comment ils se déplacent, comment ils chassent, etc. C'est un peu étrange de dire : « Observer un moineau et vous saurez comment se comporte un T-Rex. »
Je choisis mes thèmes en fonction de mon intuition ou pour des raisons visuelles. C'est pourquoi j'aime les oiseaux - ils ont différents aspects et couleurs. Par exemple, j'ai une préférence pour les oiseaux noirs, surtout pour leur plumage lisse et brillant et leur corps aérodynamique.

Noir et blanc ou couleurs ?

Heiko Müller : Couleurs. Ça semble peut-être un peu étrange quand on voit tous mes dessins noirs et blancs dans mon portfolio. Ceux-là ont été faits pendant la période où je m'appliquais à capturer des idées vite et de façon concise. Récemment, cependant, l'atmosphère est devenue plus importante pour moi, et pour rendre compte d'une atmosphère, je dois utiliser des couleurs nécessairement.

Quels sentiments veux-tu faire passer à travers ton travail ?

Heiko Müller : Je voudrais montrer que je fais attention au monde que je crée. Pour les paysages, pour les personnages, pour l'atmosphère, mais aussi pour le matériel que j'utilise. J'espère que le spectateur comprend cela.

Pour toi, l'art est simplement un loisir ou c'est plus important que ça ?

Heiko Müller : Il y a quelques années, j'ai essayé de me détacher de l'art. Ça n'a pas marché. J'ai compris que j'en avais besoin.

Quels sont les articles actuels que tu aimes ?

Heiko Müller : Beaucoup trop pour tous les citer. Voici une petite sélection :
- De ma ville natale, j'affectionne particulièrement Till Gerhard, Henning Kles, Moki, Marcus Schäfer et mon fils Leo.
- Mes artistes « lowbrow » préférés sont Brendan Danielsson, Travis Louie, Anthony Pontius et les autres nerds de l'art - comme Ryan Heshka, Gary Baseman et Femke Hiemstra.
- Pas nouveaux, mais toujours aussi grand : Mike Kelley, Fred Stonehouse et Manuel Ocampo.

C'est dur d'être un artiste ?

Heiko Müller : Non, si tu fais attention à ne pas devenir un produit. L'art est une chose magnifique.


Site Internet : www.heikomueller.de.




Propos recueillis par A.C // Traduction: Charlotte Schmitt.