Américain d'origine grecque et natif de Washington DC, Georges Pelecanos est considéré à la fois comme un maître du polar et comme le digne héritier d'écrivains comme Iceberg Slim ou Chester Himes. Adolescent lors de la guerre du Vietnam et des années Flower Power, il enchaîne des petits boulots de jeunesse qui l'amènent à côtoyer les bas-fonds de la capitale américaine. Loin du vernis politiquement correct de la Maison Blanche, Pelecanos découvre un monde de haine, de misère et de drogue. Ses expériences interlopes lui servent de matière brute à l'écriture de ses romans. Et c'est dans ce même style direct et sans fioritures ayant fait son succès qu'il dépeint ici les vies tourmentées de ses deux anti-héros, Lorenzo Brown et Rachel Lopez.

Le premier est un ex-taulard d'une trentaine d'années. Depuis sa sortie de prison, il travaille à la fourrière municipale de la ville où, vêtu de son uniforme, il prête secours aux chiens maltraités. Chaque jour est une épreuve pour celui qui doit éviter les plans drogue de ses anciens potes dealers afin de devenir, enfin, un "citoyen modèle". Quant à la belle brune Rachel Lopez, elle oscille entre la figure de Mère Teresa le jour et la débauche sexuelle de ses nuits bien trop alcoolisées. Contrôleuse judiciaire, elle aide son protégé Lorenzo Brown, tout comme bon nombre de ses semblables, à se réinsérer. Deux mots d'ordre : un job et pas de came. Les deux personnages se retrouvent bientôt aux réunions des Narcotiques Anonymes, y trouvant force et réconfort pour affronter l'extérieur et se détourner de leurs penchants destructeurs.
Mais le scénario ne serait pas assez noir sans une guerre de gangs… D'un côté, un ancien ami de Lorenzo, Nigel Johnson. De l'autre, la bande de Deacon Taylor. Tous deux revendeurs de dope. L'intensité dramatique du livre atteint son paroxysme lorsque Rico Miller, l'un des lieutenants de Deacon, décide froidement de tuer deux hommes de Nigel…

Comme à son habitude, Pelecanos immerge son lecteur dans un océan de violence et de tension hypnotisantes. Mais contrairement à nombre de ses romans précédents, cette ode à la Drama City brille par son absence d'afros, de pimps et de bande-son funky. Quasi inventeur du livre avec ghettoblaster incorporé (avec en prime une discographie complète des bouquins en fin de pages…), Pelecanos table ici sur l'atmosphère silencieuse et tendue du calme avant la tempête, brillamment amenée dans un style sobre, percutant et un rien cinématographique. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il a distribué The Killer de John Woo aux États-Unis, produit plusieurs films des frères Coen et qu'il soit actuellement l'auteur de la série télé The Wire…


Drama City de George PELECANOS, Editions Seuil
Par Betty La Jactance.