≠10. Tom Cruise ressemble physiquement à Jésus Christ.

 

La courte existence de Jésus Christ a été portée maintes fois à l’écran, avec dans le rôle titre des acteurs tels que William Dafoe (The Last Temptation of Christ de Scorsese en 1988) ou encore Matthew Modine (Mary d’Abel Ferrara en 2005). Tom Cruise n’a jamais été sollicité pour incarner le Messie alors que leur ressemblance physique est pourtant frappante. Certes, l’image que l’on se fait du Christ ne repose sur aucune base solide, mais si on accepte la représentation classique d’un Jésus barbu à la crinière soyeuse et au physique plaisant, Tom est l’acteur qui colle le plus à cette description. Il suffit pour s’en convaincre de regarder The Last Samurai (2003).

 

Last Samuraï

 

≠9. Il a toujours su que Dieu avait un plan pour lui.

 

Comme la plupart des prophètes, Tom Cruise s’était tout d’abord égaré, trompé de vocation, n’ayant pas compris immédiatement le projet que le Seigneur avait pour lui. Animé par la certitude qu’il était destiné à de grandes choses, le jeune Thomas Mapother IV crut tout d’abord que Dieu voulait qu’il rejoigne les Ordres. C’est ainsi qu’à l’âge de quatorze ans il s’enrôla dans un séminaire franciscain pour devenir prêtre. Suite à l’intervention de l’ange Gabriel qui lui fit comprendre qu’il servirait mieux le Très-Haut en devenant une star mondiale comme Jésus, Tom quitta après un an de liturgie intensive le monastère pour prendre la route qui le mena à Hollywood. Sur son chemin, il se fit une nouvelle famille beaucoup moins « catholique » mais qui l’accompagna dans sa conquête du Royaume du Bois Sacré. Ses apôtres à lui se nommaient Rob Lowe, Emilio Estevez, Sean et Chris Penn.

 

Lowe Cruise

 

≠8. Il mène une vie d’ascète.

 

Amère de son divorce en 1990 d’avec celui qui avait été élu à l’époque « l’homme le plus sexy de la planète », Mimi Rogers déclara dans la presse que Tom lui avait refusé presque toute intimité durant leur mariage afin de conserver la « pureté de son instrument ». Et de préciser qu’elle s’était séparée de lui car le sien avait besoin d’être ramoné. Il semblerait que Tom ne l’ait plus touché car il était bien trop occupé à batifoler avec sa co-star dans Days Of Thunder (1990), la flamboyante Nicole Kidman. Si Tom ne se refuse pas les plaisirs de la chair, reste qu’il mène une vie qui dans notre société moderne pourrait être qualifiée d’ascétique. A la dernière Cérémonie des Oscars, il était apparu si jeune et beau qu’on s’était demandé s’il ne boirait pas le sang de vierges pour garder la forme. Son secret, le voilà : en plus de courir tout le temps et dans chacun de ses films (sa trademark), Tom ne fume pas, ne boit pas et est même végétarien. La vie de rock star, Tom préfère l’expérimenter à travers ses films. C’est moins dangereux pour la santé.

 

Rock Of ages

 

≠7. Il n’a pas encore marché sur l’eau mais cela ne saurait tarder.

 

Cette hygiène de vie lui permet de garder son esprit clair et de rester en connexion permanente avec son Moi profond ce qui lui donne la force nécessaire pour accomplir des miracles. Difficile de battre Jésus à ce jeu-là mais Tom ne se débrouille pas mal du tout. L’un des rares acteurs à Hollywood que les studios ont autorisé à effectuer ses propres cascades, Tom donne tout son sens à l’expression « casse-cou ». Lors du tournage du dernier Mission Impossible 4: Ghost Protocol, il s’est suspendu et a couru sur les fenêtres de la tour la plus haute du monde à Dubaï.  Alors que Jésus multipliait les pains, Tom multiplie les prouesses physiques et techniques et continue de le faire à l’âge de cinquante ans, ce qui est un miracle en soi. Mais attention, il ne se met pas ainsi en danger pour l’adrénaline mais par amour du cinéma : « Je suis un cinéphile geek. J’aime tout simplement les films, et je veux juste divertir le public et faire ce que je peux. J’aime l’aventure ». C’est sûr, Tom finira par marcher sur l’eau. En attendant, il a vraisemblablement conféré des vertus magiques à celle d’une piscine dans laquelle il s’est baigné l’an dernier. Elle est en vente sur eBay pour quelques milliers de dollars. Si vous pouviez acquérir le Saint-Sépulcre vous le feriez, alors foncez.

 

MI2

 

≠6. C’est un véritable « Sauveur ».

 

Jésus a sauvé l’Humanité en mourant sur la croix et en rachetant ses péchés. Tom Cruise lui est beaucoup plus pragmatique et efficace. En 1996, en voyant une femme se faire renverser par une voiture à Los Angeles, il appela une ambulance et resta auprès d’elle jusqu’à ce qu’elle arrive. Il les suivit ensuite jusqu’à l’hôpital et découvrant que la pauvre victime n’était pas assurée et ne pouvait donc payer ses soins, il régla la facture qui s’élevait à 7000 dollars. Cette même année, il secourut deux adolescents qui allaient être écrasés contre les barrières par la pression du public lors d’une de ses avant-premières et alerta les secours au sujet d’un bateau de croisière qui était en train de couler. Tom prouva une nouvelle fois qu’il est un véritable héros en 2006 en aidant un couple à s’extraire de leur voiture qui s’était crashée sur une route de Los Angeles. Ryan Gosling peut aller se rhabiller.

 

 

 

≠5. Son œuvre  a eu autant d’impact que la Bible.

 

Si l’on est certain que Jésus a si profondément marqué l’Humanité de son empreinte ce n’est pas tant grâce au grand nombre de ses fidèles, mais plutôt au fait que les gens se déguisent en Fils de Dieu à Halloween. Or, c’est aussi le cas pour Tom Cruise. Qui ne s’est jamais pointé à une soirée du 31 octobre en Maverick, le pilote fougueux de Top Gun (1986) ou encore en collants verts moulants à la Jack de Legend (1985) ? En plus de nous fournir des idées de costumes, les films de Tom Cruise ont accompagné et même guidé toute une génération. Dans les années 80, « Qu’est ce que Jésus ferait ? », avait été remplacé par « Qu’est ce que Maverick ferait ? ». Les personnages cultes auxquels Tom a donné vie sont autant de modèles ou au contraire d’exemples à ne pas suivre. Son œuvre cinématographique constitue un corpus de fables et de paraboles qui nous font réfléchir au concept de justice (A Few Good Men en 1992), d’intégrité (Jerry Maguire en 1996), d’amour (Vanilla Sky en 2001), de sexualité (Risky Business en 1983) et surtout d’héroïsme (Born on the Fourth of July en 1989). La plupart de ses films ont connu un succès gigantesque au box-office, ayant été vus par autant de spectateurs que de personnes possédant une Bible. Au Japon, le 6 octobre est même la journée officielle de Tom Cruise.

 

Fans

 

≠4. Sa sexualité fait l’objet de spéculations.

 

La sortie en 2003 du Da Vinci Code de Dan Brown remit au goût du jour la théorie selon laquelle Jésus-Christ aurait entretenu une relation charnelle avec Marie-Madeleine. Les Catholiques sont bien entendu exaspérés par cette polémique mais leur lassitude n’est rien à côté de celle des fans de Tom Cruise. Depuis les propos tenus par Mimi Rogers en 1990, la presse et ses détracteurs n’ont cessé de spéculer au sujet de l’homosexualité de Tom. L’épisode de South Park le mettant en scène en train de sortir du placard a amplifié la rumeur si ce n’est confirmé les soupçons. C’est cela qui est incroyable dans cette affaire : il n’y a aucun preuve tangible, seulement des ragots et des hypothèses plus farfelues les unes que les autres. Même Andrew Morton, biographe autoproclamé de Tom Cruise,  admet dans son ouvrage à charge Tom Cruise : His true story que l’acteur est hétérosexuel. En somme, beaucoup de bruit pour rien.

 

Eyes wide shut

 

≠3. Il a été trahi par l’un de ses proches.

 

Jésus a été livré aux Romains par Judas Iscariote, l’un de ses apôtres. Le coup a été rude mais au moins il n’était pas marié avec lui. Le 30 juin dernier, Katie Holmes a planté une tronçonneuse dans le dos de Tom Cruise en demandant le divorce sans le prévenir, et en l’empêchant de voir sa fille en se barricadant à New York sous la protection d’une armée de paparazzis. Tout ça à trois jours de l’anniversaire de celui qu’elle considérait comme son âme-sœur. N’avait-elle pas affirmé à ses sœurs lorsqu’elle était adolescente qu’elle épouserait Tom Cruise ? Avait-elle déjà prévu à l’époque de le jeter dans la fosse aux lions ? La stratégie médiatique visant à le faire passer pour un monstre est en tous cas très bien ficelée. Cela valait bien la peine de mettre sa carrière en danger en sautant sur le canapé jaune pipi d’Oprah afin de crier au monde son amour pour celle qui allait lui donner le baiser de Judas …

 

 

 

≠2. Il est persécuté pour ses croyances religieuses.

Si la fin du mariage de Tom Cruise et Katie Holmes, réglé dans le plus grand secret, a éclipsé celui de Johnny Depp et Vanessa Paradis dans les tabloïds américains, c’est parce qu’il apparaît comme un remake du film Not Without My Daughter (1991), avec Holmes dans le rôle de la mère courage originellement incarné par Sally Fields et Cruise dans celui du mari tortionnaire et fanatique. Puni, par la presse et le public pour ses déclarations pro-scientologues en 2005, par le boycott de ses films et le torrent d’insultes et de moqueries qui se sont abattus sur lui, Tom est aujourd’hui menacé de perdre son enfant. Au-delà du fait que nombreuses sont les célébrités faisant partie de cette organisation sans qu’elles n’en fussent jamais fustigées – à l’instar de Brad Pitt qui en fut membre en compagnie de sa petite amie Juliette Lewis dans les années 90-, n’est-il pas quelque peu obscurantiste de persécuter un individu parce qu’il croit aux extra-terrestres ? Après tout, on adore Fox Mulder pour cette raison.

 

Vanilla Sky

 

≠1. On pourra crucifier l’Homme Tom Cruise, mais l’Acteur Tom Cruise est éternel.

 

Au final, ce n’est pas la remise en cause du physique ou de la santé mentale de Tom Cruise qui est le plus pénible pour ses fans, mais le refus de la plupart de ses détracteurs d’admettre qu’il reste malgré tout un immense acteur. Adoubé par ses pairs dont, entre autres, Paul Newman (The Colour of Money en 1986) et Dustin Hoffman, ayant collaboré avec les plus grands réalisateurs tels que Stanley Kubrick, Steven Spielberg ou encore Francis Ford Coppola, Tom Cruise devrait être respecté pour sa contribution titanesque au cinéma américain. N’a-t-il pas marqué de son empreinte Magnolia (1999), éclipsant le reste du prestigieux casting par sa remarquable et émouvante interprétation d’un guru macho ? Devant autant de talent et de versatilité, il est mission impossible de rester fâcher avec Tom Cruise l’acteur. Preuve en est le mea-culpa de la romancière Anne Rice qui, après avoir critiqué le choix de Neil Jordan de lui confier le rôle de Lestat dans Interview With A Vampire (1994), acheta plusieurs pages  d’un magazine pour s’excuser et faire l’éloge de la performance électrisante de Cruise. Son passage à l’Actor Studio en 2004 est considéré comme l’épisode préféré des étudiants qui saluent sa générosité et son œuvre.

 

Ainsi, s’il y a de cela deux mille ans, l’Homme Jésus fut crucifié, c’est au tour en 2012 – année mystique par excellence – de l’Homme Tom Cruise d’être traîné au gibet. Peut-être périra-t-il avec cette énième controverse mais ce qui est sûr, c’est que comme J.C fils de Dieu ressuscita, T.C l’acteur reviendra.

 

Top Gun

 

 

Linda Belhadj // Illustration: Jonathan Monot.