MIGUEL ALIAS L'INDIO
Age : La quarantaine
Signe particulier : il garde toujours un rouleau de PQ à proximité (on sait jamais, les jeunes vomissent souvent)  

Miguel est ce que l'on appelle un "indio", un natif.  Il a la même trogne que le gars sur la bouteille de bière éponyme. Preuve que les réminiscences post-colonisation espagnole ont la peau dure. Comme beaucoup d'autres originaires du Chiapas, il habite dans la Ciudad Satelite, le bidonville colossal de Naucalpan, englouti par Mexico dans les années 80. Miguel est taxi, il aime prier, les télé-novelas et le foie-gras.  

Tranquilo
« Moi je reste toujours tranquille dans le trafic, pas la peine de s'énerver, la lune viendra avec le calme. Au Mexique, on ne savait pas que la prophétie passionnait tant de gens avant de voir le film 2012. Les effets spéciaux sont bien, mais comme d'habitude, les américains ne disent pas la vérité. De toute façon, aucun mexicain ne se préoccupe du calendrier maya. On sait bien que quelque chose arrivera mais on est trop occupés à savoir ce qu'on va manger demain, alors la fin du monde…c'est une préoccupation de riches !» 

Vous les barbares
« De toute façon, les Français n'ont rien à craindre. C'est des barbares, ils ont même décapité un Roi. Les Français ne craignent personne. Même pas Calderon. La fin est proche, mais elle en épargnera certains, c'est le cycle de la vie. Faut que je vous dise, une fois j'ai été à un mariage franco-mexicain et j'ai goûté au foie-gras. C'est vraiment bon ce truc-là ! » 
 

FELIPE ALIAS FILOU
Age : 26 ans
Signe particulier : appelle sa mère tous les jours 



Tout juste rentré de L.A, où il travaillait (sans papiers) comme chauffeur pour la chaîne HBO, Felipe vient de trouver un bon job comme driver pour un hôtel hype de Mexico. Felipe court trois fois par semaine, parce qu'il ne veut pas devenir comme tous ces cons d'américains, trop gros pour enfiler leurs chaussettes seuls. Il cire ses chaussures chaque matin et cherche encore l'amour tous les week-ends au Cuba libre, une boîte populaire.  

Filles d'ici VS filles de là-bas
« L.A c'était super, mais le pays me manquait. Les filles d'ici surtout ! Les Américaines elles pètent vraiment plus haut que leur cul. Scarlett Johansson c'est la pire que j'ai drivée, elle dit jamais bonjour celle-là. La prophétie ? Je n'y pensais jamais quand j'étais plus jeune, même si les grands-mères en parlaient souvent. Le truc, c'est qu'au Mexique on a rien oublié de nos racines mayas. On n'a pas peur des esprits, on vit avec. C'est comme si on savait que l'on est juste de passage, que quelque chose de plus grand décide du reste. Ça vous fait flipper, c'est normal ! On devrait-pas réfléchir le ventre vide, je vais aller chercher des tacos.» 

(Il est dix heures du mat, Felipe se gare, revient avec une tournée de tacos au fromage et l'avis du chef cuisto sur la prophétie.)  

Pas besoin de faire un dessin
« Savez quoi ? Pour lui, ça a déjà commencé. Il paraît qu'il y a une église en Espagne, où un peintre revenu d'ici au XXIe, aurait peint une scène d'apocalypse inspirée de ce qu'il avait entendu des mayas. L'avalanche de boules de feu ressemblerait à nos bombes d'aujourd'hui. Comme celles qu'on balance en Afghanistan. Il va finir par me faire flipper… Je nous mets un peu de son ? Du rap français ? NTM c'est le meilleur groupe de rap du monde.»
 
Pour les amateurs de SF voire les conspirationnistes (dont la seule velléité consiste à écouler leurs ouvrages et films), la prophétie s'exprimerait sous de multiples formes. Un nouvel astre, Nibiru, s'écraserait sur la terre (Armageddon), une arrivée massive d'ovnis serait à prévoir (District 9) et les treize crânes de cristal enfin réunis, livreraient la vérité absolue… James Cameron si tu es là, prends des notes. À en croire les 183 fins du monde auxquelles nous avons échappé depuis la chute de l'Empire Romain, rien n'indique qu'il faille annuler l'épilation de janvier.  

Si tous les taxis mexicains ne se sont pas prêtés au jeu de l'interrogatoire, les faits sont là : la culture française représentée par le pâté de canard et la gouaille de Joey Starr s'exporte bien au Mexique. Entre superstition, fatalité et feux rouges, il fallait attendre que Marco se manifeste pour envisager la possibilité que toute idée d'apocalypse soit une mascarade.  
 

MARCO ALIAS LE NUMEROLOGUE EN PLANQUE
Age : 37 ans
Signe particulier :  Une calvitie naissante due à son passé de Punk 

Marco est numérologue mais il ne faut pas l'ébruiter, il souhaite rester discret sur ce don qu'il cultive à l'impro dans son taxi. Il est né à Mexico dans le quartier de Coyoacan. Tellement excentré du Distrito Fédéral, qu'il y fait plusieurs bons degrés de différence. Même si les tatoueurs et les jeunes branchés y sont de plus en plus nombreux, Marco ne déménagerait pour rien au monde.  

Les chiffres bébé, y'a que ça de vrai
« Quand j'ai découvert la puissance des chiffres, j'ai vu le monde différemment. Comme dans le générique de Matrix. Vraou, des milliers d'équations parfaites ont défilé devant mes yeux. On a tous une équation qui résume notre destin. Mon chiffre à moi, c'est le trois. C'est pas mal. Mais le mieux c'est le sept. Si t'es sept, t'es assez intelligent pour t'en sortir dans l'équation de la vie… Les mayas étaient de fins mathématiciens, mais depuis leurs calculs trop de choses dans l'univers ont évolué.»

Et Dieu créa la femme
« Les mayas ont entièrement basé leurs observations et donc leurs "visions", sur les mouvements du soleil, de la lune, mais c'est celui de Vénus qui a été déterminant dans le calcul des cycles. Toute la prophétie réside dans l'observation de cette planète et tout est consigné dans la manuscrit Codex Cospi. Qu'elle s'appelle Isis pour les égyptiens, Ishtar pour les Babyloniens ou Athéna pour les grecs, Vénus a toujours été représentée par une femme. Ça vous évoque rien ? (…) Ben, moi ça fait un bail que j' fais plus confiance aux femmes. Alors pour l'apocalypse, on me la fera pas !» 

Merci pour la course. 


Quelques sites qui en parlent :
blogparanormal.com/2012/2012-activite-soleil-apocalypse-calendrier-maya
shamane.ca/html/apocalypse_2012.html
nouvellevision.unblog.fr/tag/21-decembre-2012/ 
 
Texte et photos: Anais Florance.