Le jour se lève



Ne serait-ce que pour les premières secondes du morceau. Un plan sur le soleil levant, beaucoup de temps pour lézarder au bord d'une piscine en forme de point d'interrogation (ou autre forme incongrue) et puis, hey, relax, les nomin' sont à peine dans trois jours. Somme toute, voilà encore une bien belle journée pleine de promesses qui s'annonce. NB : Il n'est pas forcément recommandé d'entamer sa journée avec cette chanson dans la vie de tous les jours, mais après la décision vous appartient.
Autre variante : Natasha Bedingfield - Unwritten.


Une belle victoire



Jessica est extatique : elle sort victorieuse de son audition pour la Nouvelle Star. « JE VAIS A BALTAAAARD » hurle-t-elle, avant de raconter à sa mère et sa sœur que Lio avait les larmes aux yeux et qu'André Manoukian avait vu en elle un certain potentiel (et une jolie paire de fesses). Retentit alors le refrain de ce tube de P!NK, au volume bien plus fort que le reste de l'émission, provoquant chez vous un sursaut accompagné de mouvements paniqués de la main pour agripper la télécommande.
Autre variante : Avril Lavigne - I'm With You. Ou My Heart Will Go On par Céline, si jamais c'était vraiment pas gagné d'avance.


Trop des déglingos



Oui, c'est vrai, tout le monde est sur la même longueur d'onde, l'ONU a même passé un accord : cette chanson, on n'en peut plus. Mais apparemment David Guetta a trouvé la formule magique lorsqu'il a posé ses doigts et composé sa mélodie à 3 notes. Toujours présente lorsqu'il s'agit de montrer à quel point on est super potes parce qu'on s'est tous trouvés un intérêt commun dans la vie : «  Mettre de la mousse à raser dans les cheveux des filles ! L'ambiance est folle dans la maison ! Sacrés candidats ! ».
Autre variante : Bob Sinclar, David Vendetta ou plus récemment, Duck Sauce.


La température monte d'un cran



Gauthier qui danse collé-serré contre Oriana pendant une soirée mousse ? Y aurait-il du rapprochement dans l'air ? C'est le moment ou jamais pour un bon Donna Summer pas piqué des hannetons. En télé-réalité, les images parlent souvent d'elles-mêmes, mais au cas où on n'aurait pas compris qu'une scène est censée être sexy, tout est suggéré par un morceau au tempo lascif et aux paroles explicites (« mmmh... yeah... ahhhhh... »).
Autre variante : Un bon crooner des années 80, ça peut aussi marcher.

 


Rien ne va plus



Ce qui n'était destiné qu'à être une ballade de plus à propos d'un divorce, s'est transformé en bande-son fédératrice pour tous les candidats « trop dèg » de pas avoir pu parler à leur meilleure amie dans le SAS, ou ceux dont Raphaëlle Ricci a jugé les dernières évaluations « pas terrib' ». C'est pour toutes ces semaines où un candidat a eu « une baisse de régime » et a déjà pensé à faire ses valises. Mais il ne croulera pas pour autant sous les coups que le destin lui inflige, et en sortira plus fort, tel une Magalie Vaé ou un Cyril Cinélu en devenir (googlez-les donc, et si un « ah ouiiii c'est vraiiii » ne vous vient pas après trois photos, laissez tomber).
Autre variante : Britney Spears – Everytime.


La descente aux enfers



Représente le candidat porté aux anges les premières semaines, puis, déchu. Accompagne la spirale infernale qu'est son « parcours ». On est d'accord, ça dénature un peu le propos de la chanson originale, qui n'a pas été conçue pour illustrer les mésaventures d'une candidate qui subit le courroux des nominations. Mais c'est aussi ce qui est délicat et fascinant dans ce genre d'exercice : trouver la bande-son adéquate, en ayant recours à un titre un tant soit peu connu, sans aliéner pour autant la ménagère friande de ce genre de drama télévisuels.
Autre variante : Pas d'équivalent, c'est ça ou un silence pesant.


Les disputes



Le genre de chansons employées pour les moments que tout le monde attend avec impatience : les engueulades. Assorties d'une légende type « 15:06, la tension monte dans la villa » ou « Mercredi matin, les premières tensions se font sentir ». Tout ça parce qu'une candidate a osé poser ses valises dans la grande chambre (celle qui donne un accès direct au patio et fait automatiquement rêver tout candidat lambda) sans demander leur accord aux autres pensionnaires. A partir de là, tout s'enchaîne à base de « de toute façon, elle a l'air fausse, j'aime pas ça, moi je suis vrai, tu vois » et de « dès qu'on peut, on la fait sauter ».
Autre variante : des musiques d'ambiance. Ou bien, pour y aller à fond la caisse, un bon vieux Prodigy.


Ce soir, je serai la plus belle pour aller danser



« Les filles, ce soir : on sort ! ». Ca s'active coté salle de bains, Alexia ne sait pas si elle met son haut noir basique ou son autre haut noir basique (mais plus échancré au niveau de la poitrine). Du coup, on nous balance un titre de Jennifer Lopez, aussi subtil que cette teinte de rouge à lèvres couleur corail flashy, choisie par Laëtitia pour épater les garçons.
Autre variante : N'importe quoi, tant que les basses savent se faire sentir et que les mots « baby », « sexy » et « DJ » sont dignement représentés.


Prendre son destin en main



Aujourd'hui, Jérôme a rendez-vous avec son proctologue pour lui décrire ses petites contrariétés qui le bloquent face à la gent féminine. Prononcez cette phrase sur les premières notes de Smile par Lily Allen et ça y est, on s'y croirait. C'est limite si on ne tient pas le bras du Jérôme en question pour l'accompagner et apaiser ses appréhensions, comme si on était son meilleur pote. Ca fonctionne aussi si le sujet en question a rendez-vous pour du mannequinat ou une audition pour décrocher un rôle dans Sous le Soleil.
Autre variante : Beyoncé - Irreplaceable.


Un bien bel épilogue



Joëlle, 45 ans, a découvert que sa phobie des huîtres ne devait pas prendre le pas sur sa passion première : le tir à l'arc. La voilà donc partie au loin, le cœur vaillant, les premières notes de Radiohead semblant accompagner chacun de ses pas vers d'autres lendemains qui chantent. C'est aussi valable pour le moment où Jérôme sortira de son rendez-vous avec le proctologue, qui lui aura donné une solution miracle pour régler ses problèmes de transit - et, peut-être, mettre enfin un terme à ses 3 ans de célibat.
Autre variante : Vanessa Carlton - A Thousand Miles. Mais juste l'intro.


NB : Les prénoms employés pour décrire certaines scènes de cet article sont fictifs. Toute ressemblance avec des candidats de télé-réalité passés ou à venir est purement fortuite. Ou alors, nous sommes devins.


Thomas Rietzmann / Illustration : Maxime Penaud.