C’est hipster Toto qui lit un livre. LOL.

Magie des fêtes : décembre est un mois fatal pour les couples

Mercredi 11 décembre 2019

christmassong

Ah Noël, la joie de se retrouver en famille et avec les personnes que l’on aime… Sauf que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’y a jamais autant de ruptures sentimentales que durant la période précédant les fêtes. C’est du moins ce qu’affirme une étude basée sur les updates des statuts Facebook (voir l'infographie ci-dessous). Aujourd’hui, le mercredi 11 décembre soit environs 2 semaines avant le 25, on atteint un pic de ruptures ; puis, le taux de désunions baisse progressivement jusqu’au jour de la fête proprement dit. Ca semble logique, quelle enflure romperait à ce moment-là précisément ? Autres périodes sensibles : les vacances d’été (l’appel de la liberté, sans doute), le Springbreak (avons nous besoin de commenter?), et tous les lundis (les lendemains de cuite difficiles).

Capture d’écran 2019-12-11 à 13.04.30

Si la méthode de cette enquête hautement scientifique ne nous semble pas infaillible, on peut s’interroger sur les raisons qui font de décembre un mois noir pour les couples : est-ce dû à la dépression hivernale ou bien à l’ambiance de la fin d’année, propice aux bilans et aux remises en question ? Ou alors, est-ce que c’est juste que certains ne supportent pas l’idée de se fader un dîner avec leur belle-famille réac’ / nazie / simplement pénible une année de plus (rayez la mention inutile) ? Mystère. Quoi qu’il en soit, si vous avez envie de laisser tomber votre concubin.e comme une vieille chaussette de Noël fantaisie, faites vite : vous n’avez plus que quelques jours avant que ça devienne vraiment trop cruel.

0


Jeunes Qui Poussent – Pour en finir avec le terme de «musiques urbaines»

Mercredi 11 décembre 2019

glintsUn Liégeois qui compte bien rappeler que la scène rap en Belgique n'est pas qu'une hype passagère, une Anglaise apte à faire passer Jorja Smith pour une enfant de chœur, un protégé de Kendrick Lamar prêt à faire des plages de Los Angeles autre chose qu'un énorme vivier de beaufs se baladant torse nu, ou encore un MC parisien déterminé à ramener le Blues sur la piste de danse : aucun doute, Brain a raison de faire confiance à cette nouvelle génération d’artistes biberonnés au hip-hop et bien décidés à le décliner ou à le torturer selon leur propre vision, bien plus libre, éclectique et imprévisible que ce terme fourre-tout de «musiques urbaines» dans lequel la Fnac ou certains médias pourraient être tentés de les ranger.

Lire la suite >
1
Par Maxime Delcourt


La nuit au musée : quand les personnages des peintures classiques vont s'ambiancer en rave party

Mardi 10 décembre 2019

Capture d’écran 2019-12-10 à 16.58.56

On ne vous avait encore parlé entre ces pages d’Alexey Kondakov, l”artiste ukrainien qui transpose des personnages de la peinture classique dans notre 21e siècle grâce à l’art du montage digital. Pour une collaboration récente avec la série locale de soirées techno Rhythm Büro, ce pro de Photoshop a essayé d’imaginer ce qui se passait la nuit au musée, quand les héros des grandes oeuvres quittent leur toile pour aller se la coller en rave party. Ce n’est pas la première fois que Kondakov confronte la grande peinture et l’univers de la teuf : il a déjà réalisé plusieurs montages projetant des vénérables figures de l’histoire de l’art dans des clubs ou dans les rues de Kiev la nuit. Florilège ci-dessous.

 
 
Voir cette publication sur Instagram

At the middle of the weekend 🎉 #art #kiev #2reality #mywork #digital #Ukrainian #artist #AlexeyKondakov #digitalCollages

Une publication partagée par Alexey Kondakov (@alksko) le

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Endless weekends #art #kiev #2reality #mywork #digital #Ukrainian #artist #AlexeyKondakov #digitalCollages

Une publication partagée par Alexey Kondakov (@alksko) le

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Warm summer nights are so close #art #kiev #2reality #mywork #digital #Ukrainian #artist #AlexeyKondakov #digitalCollages #nexus5

Une publication partagée par Alexey Kondakov (@alksko) le

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Evening at Bergamo 🍷🍸🍹

Une publication partagée par Alexey Kondakov (@alksko) le

0

Walmart vous souhaite un poudreux Noël

Mardi 10 décembre 2019

Capture d’écran 2019-12-10 à 15.05.39

En allant faire leurs courses de Noël sur le site web canadien de Walmart, les internautes ont eu la surprise de tomber sur ce pull à l’effigie d’un Père Noël visiblement plus chargé que Jean-Luc Delarue, qui s’apprête à sniffer trois grosses traces de cocaïne, en dessous de la mention : “let it snow” (qu’on pourrait traduire par “qu'il neige!”, pour les décrocheurs scolaires). Au cas où certains auraient eu un doute sur ce que représentait le motif, l’article était accompagné d’une description sans équivoque : “Nous savons tous ce qu’est la neige. C'est blanc, poudreux, et la meilleure vient tout droit d'Amérique du Sud. C'est pas de chance pour ce bon vieux Saint Nic’, qui vit très loin au pôle Nord. C'est pourquoi le Père Noël aime vraiment savourer le moment où il met la main sur de la neige colombienne de qualité supérieure.” Suite aux plaintes de plusieurs clients, la société a été contrainte de le retirer de son site et de s’excuser publiquement. "Ces chandails, vendus par un tiers vendeur sur Walmart.ca, ne représentent pas nos valeurs et n'ont pas leur place sur notre site", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Dommage, on s’en serait bien fait livrer un petit pour mettre une bonne ambiance au dîner familial le 24 au soir...

0

Hâte hâte hâte : Wonder Woman 1984

Mardi 10 décembre 2019

wonderwomanLustrez vos bracelets et faites claquer votre lasso magique : Diana Prince est de retour pour botter des popotins, moulés dans des pantalons de survêt’ en polyamide. En effet, les prochaines aventures de l’héroïne la plus charismatique de l’univers DC Comics se dérouleront en 1984, loin du Vieux Continent et ses tranchées boueuses, mais dans l’Amérique des banlieues résidentielles et des malls  bien proprets, symboles désormais désuets du triomphe de la fable consumériste made in USA et de ses zones pavillonnaires où la libido des mères de famille se cache pour mourir. L’athlétique Amazone enfilera sa plus belle cuirasse dorée pour affronter deux nouveaux adversaires de taille. D’abord Barbara Ann Minerva alias Cheetah, une super-vilaine à la solde des Soviétiques incarnée par l'ex star du SNL Kristen Wiig. L'actrice change cette fois-ci de registre pour se glisser dans la peau d’une riche héritière qui a la capacité de contrôler les animaux et est dotée d’une force prodigieuse, doublée d’une vitesse surhumaine. Et pour ceux dont la plaie Game of Thrones n'est toujours pas refermée, Pedro Pascal prêtera quant à lui ses traits au businessman télépathe Maxwell Lord, l’autre antagoniste du film. Il faudra toutefois patienter encore un peu pour avoir la chance de voir Gal Gadot dérouiller ses ennemis sur de la synthpop puisque la sortie du long-métrage de Patty Jenkins est prévue pour le mois de juin prochain. 

2
Par Oriane Olivier