Foutraque et déjanté.

Brain vous souhaite de bonnes vacances

Samedi 28 juillet 2018

ss-090810-AT-14

Brain fait comme tout le monde : lasse du bon air frais parisien, toute l'équipe met ses plus belles tongs pour partir piquer une tête dans les eaux translucides de Laponie. Elle vous en ramènera le dernier renne empaillé avec son certificat d'extinction, promis. Soit, si tout se passe bien, dès le lundi 27 août à 09h52. Bonnes vacances à tous et à toutes.

0


La mode la mode la mode, édition spéciale excréments humains

Vendredi 27 juillet 2018

bijouxexcréments

Vous galérez pour rendre votre style plus personnel ? Une étudiante en école de mode britannique vous aide à customiser vos fringues avec des accessoires en cristaux fabriqués avec vos propres excrétions corporelles. Pour son diplôme au Royal College of Art, la jeune Alice Potts a présenté sa méthode de travail avec une paire de chaussures de ballet ornées de cristaux formés avec de la sueur et un faux manteau de fourrure décorés avec des bijoux en urine. Cette Dame pense que ces matériaux inodores mais repoussants peuvent avoir des bienfaits environnementaux : ils sont 100% naturels et biodégradables. Décidément, l’humanité regorge de bonnes idées pour sauver la planète.

Plus d'infos ici + bonus : Un tuto de Pott pour faire vos propres cristaux en urines :

0


Si vous aimez vraiment la planète, écoutez cette reprise de Kraftwerk réalisée avec un choux romanesco.

Vendredi 27 juillet 2018

vegetablesorchestravignette

Ce n’est pas avec des discours moralisateurs qu’on sensible les gens à l’écologie, mais en leur faisant vraiment aimer la Terre. Pour cela, il y a plusieurs options. Pour les éco-fétichistes par exemple, le meilleur moyen d’éprouver son affection à Gaïa consiste à se faire jouir en se carrant des végétaux dans l’anus. Certains métalleux antispécistes ont cherché à brouiller la frontière homme/animal en enregistrant les glapissements de leur pitbull ou de leur perruche et en les intégrant à leurs morceaux. Dans le même style, les musiciens américains Jim Nollman et David Rothenberg sont allés plus loin en embarquant sur des bateaux avec un armada de micros waterproof pour aller jammer avec des orques et des baleines.

Après ces louables tentatives pour réhabiliter les animaux dans nos petits coeurs tout mous, les membres intrépides du Vegetable Orchestra franchissent une étape supplémentaire et tentent l’impossible : nous faire aimer les choux de Bruxelles. Cet orchestre autrichien a été formé en 1998. Sa particularité ? Ses instruments sont composés entièrement à partir de légumes glanés au marché, afin de nous rendre sensible aux propriétés acoustiques particulières des carottes, des poivrons et des navets. Dans le petit docu sur le groupe ci-dessous, on apprend que la citrouille peut faire office de grosse caisse et que les concombres taillés font de super flûtes, mais qu’on ne peut strictement rien tirer d'un brocoli.

Soucieux de vous faire manger vos 5 fruits et légumes par jour, les types de l'Orchestre préparent aussi une soupe à la fin du repas pour le public. En plus d’être écoresponsable et healthy, c’est aussi foutrement punk et DIY parce que tout le monde peut s’y mettre : il suffit d’avoir une courgette et un peu d’imagination. La palette musicale du Vegetable Orchestra est très large et couvre un spectre qui s’étend du dub techno d’aubergine au krautrock (“rock choucroute”, pour les LV2 espagnol) à base de véritables choux. Mais notre morceau fétiche de la formation reste sans aucun doute leur reprise de Kraftwerk réalisée avec un choux romanesco. Si vous aimez vraiment la planète, vous pouvez contribuer à leur “krautfunding” pour les aider à réaliser leur quatrième album studio ici.

2

La vie de la photographe Janette Beckman fout les boules.

Jeudi 26 juillet 2018

hiphop3

Grandmaster Flash & the Furious Five

Alors que les seuls mouvements que vous avez vu démarrer c’est l’EDM et la Manif pour tous, cette Dame a assisté à à l’émergence du punk à Londres puis du hip-hop à New-York. Cette Britannique a commencé par tirer le portrait de petits musiciens qui montent tels Sid Vicious ou The Clash pour des magazines comme Melody Maker et The Face, avant de partir de l’autre côté de l’Atlantique où elle a pris certains des plus premiers clichés de LL Cool J, Queen Latifah et Afrika Bambaataa. Panaché de ses plus belles images new-yorkaises.

hiphop

Run-DMC

hiphop2

Grandmixer DST

hiphop4

BDP’s Scott La Rock and KRS-1

hiphop8

Slick Rick

hiphop9

EPMD

hiphop10

LL Cool J

hiphop12

A Tribe Called Quest

0

Cette femme est devenue riche en louant ses aisselles comme espace publicitaire, voici son histoire.

Jeudi 26 juillet 2018

wakino3

Vous avez claqué l’intégralité de votre smic en bières, et maintenant vous vous résignez à passer le mois d’août dans votre T2 à broyer du noir ? Le service Accès aux vacances de Brain a la solution pour vous : louez vos aisselles comme espace publicitaire. Voici l’idée disruptive de la Wakino Ad Company, une boîte de pub japonaise. Sur leur site, des photos montrent comment cette stratégie de marketing pourrait servir à promouvoir des compagnies de recrutement, des écoles de comédiens ou des produits divers et variés. C’est vrai, quoi de mieux pour vous donner envie d’un bon vieux Coca glacé des familles que de l'apercevoir sur les dessous de bras transpirants d’un type dans le métro ?

wakino4

L’idée de faire de son corps un panneau publicitaire n’est pas tout à fait nouvelle. L’homme-sandwich Brandon Chicotsky avait mis son crâne chauve à louer pour des compagnies prêtes à lui payer des centaines de dollars par jour durant des années, tandis qu'un certain Billy Gibby aka “Hostgator Dotcom” s’était fait tatouer des logos sur le visage moyennant paiement. Mais ces types avaient commercialisé les parties les plus visibles de leur anatomie, pas un petit bout de peau coincé entre le bras et le corps. Ironie du sort, le mot nippon désignant les aisselles est “waki”, qui évoque le mot anglais “wacky” ("loufoque" ou “absurde”, pour les décrocheurs scolaires). Mais aussi étrange que l'idée puisse paraître, Wakino a déjà décroché un premier client : la clinique dermatologique Seishin Biyo. Un de ses services : l'épilation définitive et sans douleur des dessous de bras.

wakino2

Avis aux aspirants mannequins : Wakino recrute des modèles et s’apprête à organiser un concours de beauté des plus belles aisselles pour repérer de nouveaux talents. La compagnie appartient à Liberta, une marque de cosmétique spécialisée dans les produits dédiés à cette partie du corps un peu honteuse.

0