"Quand j'entends parler de culture, je sors mon revolver”

Connaissiez-vous Zowie Bowie, le charlot qui salit la légende ?

Mercredi 03 juin 2020

Zowie Bowie, Chris Phillips à l'état civil, n'est pas le fils du Jean Genius, et s'il l'était, ce serait sans nul doute un fils indigne. S'il a piqué le nom de Duncan Zowie Jones, rejeton de David Bowie et du mannequin Angela Barnett, qui est lui devenu réalisateur de films indé et scénariste, c'était pour faire décoller sa carrière de rockeur de troisième division. Il applique alors un autobronzé teinte Donald Trump à Tunis et part à l'assaut de Las Vegas. S'il dit s'inspirer du sens du style de Bowie, on est plus proche d'un sosie de Johnny.

Vingt-cinq ans à rouler le mythe dans la honte, à écumer les buffets à volonté des casinos et à se bourrer la gueule avec des sous-célébrités en plein naufrage (coucou Flavor Flav). Ground Control au guignol : redescend sur terre et achète-toi une dignité.

C19DACAC-DE6F-43B8-BD11-53351BB2F495

B94812F2-96CF-487A-B399-BD0062807FAD

0




Berk : les influenceurs utilisent les émeutes pour gratter des likes

Mardi 02 juin 2020

Alors que leur image a été malmenée pendant le confinement, entre stories indécentes au bord de piscines olympiques et promo pour des sites de masques frauduleux, les influenceurs essaient coûte que coûte de faire repartir leur marché moribond. Et c'est donc sur les manifestations et les émeutes en réaction au meurtre de George Floyd qu'ils se sont rabattus, comme des bons charognards 2.0. Il y a celles qui s'inscrustent dans les défilés pour se mettre en scène, en se demandant quel est le meilleur "riot outfit" mais aussi celles qui dénoncent les débordements en se faisant filmer devant les dégâts.

Jusqu'ici en dehors de ce genre de sujets brûlants pour ne pas risquer de perdre leurs "clients",  les influenceurs vont-ils se mêler de politique pour continuer à exister ?  Est-ce la mort clinique de ces bonimenteurs en leggings ? La suite au prochain épisode de "Nés avant la honte". 

3

Virgil Abloh est-il la plus grosse imposture de l'Histoire (derrière Manuel Valls) ?

Mardi 02 juin 2020

78CF8FC4-E3FC-43FA-8266-85036A3AEA1A

Il était une fois un architecte-DJ-styliste venu de l'Illinois qui se targuait de s'inspirer de la contre-culture, du hip-hop et de la rue. Après avoir conçu la cover dorée de l'album collaboratif entre Jay-Z et Kanye West Watch the Throne en 2011 et raflé un Grammy pour l'occasion, il surfe sur la hype en lançant sa marque de fringues, Pyrex Vision, qui mutera ensuite en Off-White. Son style ? Une resucée du streetwear des années 90 portée par un impitoyable réseau d'influenceurs (Kim K, Kendall et Kylie Jenner ou Bella Hadid, entre autres). Et puis c'est l'escalade de la violence : il crée des slips sales à 215 dollars pour Off-White, joue le Marcel Duchamp discount avec son tapis-ticket de caisse Ikea, fait du merch putassier pour les zombies de Guns N'Roses et livre au monde son chef d'œuvre d'inventivité, la gourde Evian blanche. Tout ça sans compter les accusations répétées de plagiat. Au fil des ans, on commence à se dire que le mythique Virgil est une sorte de Midas qui transforme l'absence d'idée en or.

2101FCBC-3C6A-43D3-B1B1-C66B3BA1DA04

En 2018, il devient le premier afro-américain directeur artistique d'une marque de luxe (Louis Vuitton) et suscite de nombreux espoirs. Sauf que celui qui vide les comptes en banque des millenials commence à voir son aura partir en fumée. Lorsqu'il poste une story qui dévoile les visages de l'équipe Off-White, le "Black Twitter" s'étonne face à la pâleur des visages. 

E88B6760-1E47-4BCC-A08A-6AEE9CDA9701

Mais, étrangement, c'est son don pour soutenir les manifestations contre les violences policières et pour rendre justice dans l'affaire George Floyd qui a fini de ternir la légende. Alors que Virgil Abloh vend des cabas à plusieurs centaines d'euros, il s'est vanté sur Instagram d'avoir fait un don mirobolant de... 50 euros. Et le créateur de devenir crevard pour une partie de son public. S'il a depuis rétorqué que la capture d'écran était celle d'un don fait par l'un de ses amis, les Abloh-sceptiques sont de plus en plus nombreux...
33CE1407-4A67-49EA-A283-642D411CE370

2

Oubliez The Mask, Jim Carrey n'a jamais fait mieux que "Man On The Moon"

Mardi 02 juin 2020

jim carrey

Dès son titre, ce papier pourrait n’être qu’une vaste fumisterie. Après tout, Man On The Moon n'a ni les gags viraux d'Ace Ventura, ni le mythe générationnel de The Mask, ni la portée romantique d'Eternal Sunshine of the Spotless Mind et ne peut pas prétendre accéder au même panthéon de la pop culture que The Truman Show. Le film de Milos Forman n’a pourtant rien de cette bouse étrange qui fait tache au sein de la filmographie de Jim Carrey. Sur bien des points, personnels comme professionnels, Man On The Moon se veut même essentiel dans la carrière de l’acteur, qui trouvait là son meilleur rôle.

Lire la suite >
3
Par Maxime Delcourt