Mon cerveau pré-internet me manque.

La fabuleuse histoire pourrie des horoscopes

Mardi 07 juillet 2020

9E0D2462-DDBD-4490-9BF2-731516DDA858

Avant les bouses séchées des magazines people où trois lignes entendent vous prédire une journée qui se finira en réalité par la prise quotidienne de vos deux Xanax 0,25, il y avait des choses intéressantes dans l’astrologie. Cette science des astres fut salie, au fil des années, par une supercherie engluée dans l'individualisme occidental, l'auto-persuasion digne de l'effet Barnum et le conformisme social, rendant probablement Françoise Hardy aussi furibonde qu'Harpagon avec sa thune. Comment en sommes-nous arrivés à Elizabeth Teissier, Christine Haas et d'autres noms qui n'existent même pas ? Retour sur ce qu'Adorno analysait comme une sexualité indirecte réveillant nos désirs anaux.

Lire la suite >
5
Par Victor Kandelaft


Liqueur aux trois pénis, vin aux bébés souris… Avec quel arôme infuser son alcool frelaté ?

Mardi 07 juillet 2020

13990

Quitte à se prendre des caisses, autant le faire sans trop dépenser de fric : si siroter un maximum d’alcool frelaté peut être une solution, reste ceci dit le problème du goût. Bile de cobra, excréments humains, orteil momifié… Il est plus que temps d’apprendre l’art de l’infusion, avec les meilleures recettes traditionnelles existantes autour du globe.

Lire la suite >
0
Par Pierre de Baudouin


Ennio Morricone aurait fait une descente d’organe s’il avait été interviewé par Konbini

Lundi 06 juillet 2020

A5BE3119-E7DB-4FCF-8022-5402EC0ED6D5Alors qu'on apprend aujourd'hui la disparition du shérif de la musique de film, ce chef d'orchestre fou qui a fait cohabiter les sifflets et les guitares électriques avec les violons, on redécouvre avec délectation la listes des recommandations prodiguées par son management avant les interviews, qui avaient notamment traumatisé un journaliste de Libé en 2016.

Lire la suite >
4

Va-t-on un jour foutre la paix aux actrices ?

Lundi 06 juillet 2020

392861836251e9846b2e5f8a37a88472C'est sorti récemment. La semaine dernière plus précisemment. "Espèce de pute !": ce sont des remarques de cet acabit qu'a dû subir Winona Ryder de la part de ses confrères comédiens sur le plateau du Dracula de Coppola. Le but ? La rendre émotionnelle afin qu'elle puisse assez pleurer pour les besoins de la scène, idée de Coppola himself à ses acteurs. Pami ces derniers, Keanu Reeves refuse la sommation. On pourrait parler longuement de cet acte de compassion, qui s'ajouterait noblement à la liste des trucs qui font de Keanu le mec le plus gentil et cool du monde, mais finalement on s'en passera. Est-il vraiment nécessaire de souligner qu'un mec n'est pas une enflure avec sa collègue ? Non, on préférera plutôt se pencher sur ce triste phénomène que sont les actrices maltraitées par des réalisateurs peu scrupuleux, phénomène aussi vieux que le cinéma lui-même. Winona, c'est pour toi.

Lire la suite >
10
Par Sarah Bordji

Enfin, les cours d’acid house remplacent les bingos à la con dans les EHPAD

Lundi 06 juillet 2020
 

Au lieu de laisser nos aînés dériver dans l'océan de l'ennui, de laisser mourir leurs âmes avant leurs corps, des résistants proposent des alternatives au bingo et à France 3 qui tourne en boucle. Se la donner grave sur des séquenceurs et des boîtes à rythme, c'est quand même une perspective autrement moins mortifère, non ? Bravo à la maison de retraite Les Jardins de Matisse, au Grand-Quevilly en Normandie, pour cette belle initiative.

0