Autodafail.

L'ouverture du musée du hip-hop est-elle vraiment une bonne nouvelle ?

Mardi 19 février 2019

Capture d’écran 2019-02-19 à 14.43.15A priori, il y avait tout pour se réjouir : un musée du hip-hop, co-présidé par la légende Kurtis Blow, ouvrira en 2023 dans le Bronx, pour l'anniversaire des 50 ans du genre. On nous promet réalité virtuelle, hologrammes, studio d'enregistrement et lieu pour graffer.  Mais sous le vernis de la consécration,  on assiste peut-être à la mort clinique des racines du rap. Explication.

Capture d’écran 2019-02-19 à 14.55.21Outre le fait que l'entrée d'une contre-culture au musée sent clairement le sapin, comme en attestent la déprimante déferlante d'expos sur le punk, c'est que l'Universal Hip Hop Museum est l'arbre qui cache l'épouvantable forêt de la gentifrication du berceau du rap. Autour du bâtiment vont notamment se développer un complexe comprenant centre commercial et un hôtel, participant activement à l'embourgeoisement effréné de ce coin de New York, qui inquiète la population locale depuis une petite dizaine d'année. Si à la fin des années 70 le Bronx avait été saturé de bars à jus et de galeries de street art hors de prix, nul doute que Grandmaster Flash et consorts auraient fait de l'électro-pop en chemise à fleur. Ironie, quand tu nous tiens...

0


Comment reconquérir son ex ? Séducteur Sensuel vous révèle ses secrets

Mardi 19 février 2019

majirus-récupDécodeur de signaux féminins et traducteur du body language (LV2 pendant cinq ans), expert en manipulation psychologique par SMS, docteur en notes vocales magnétiques, fort d'une formation audio en plaisir sensoriel, parieur Betclic depuis deux ans, auteur du Petit Kamasutra 2017 illustré par des enfants... Mon CV parle pour moi. «Vous ne savez pas qui je suis ? Ce n'est pas grave car moi, je sais qui je suis...»

Lire la suite >
6
Par Alex Maji


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'urine sans jamais oser le demander

Lundi 18 février 2019

pipivignette

Vos potes crient “bouh” dès que vous prononcez les mots “pipi”, “caca” ou "prout" ? Ils ont tort (et ils devraient détendre un peu leur slip). Dans deux docus vraiment très intéressants, le réalisateur Thierry Berrod se penche sur nos déjections injustement méprisées. Après avoir réalisé La fabuleuse histoire des excréments en 2008, il s'intéresse à l'urine et à ses vertus. Dans un film sorti en 2014 intitulé Les superpouvoirs de l'urine, il se penche sur les propriétés exceptionnelles du pipi. En effet, l'urine a des vertus en veux-tu en voilà : elle peut être utilisée comme matière première, comme engrais, ou comme source d’énergie. Elle est aussi reconnue pour être efficace contre les problèmes de peau et bonne pour la circulation sanguine. Le docu nous incite même à boire régulièrement notre urine car elle a des propriétés anti-coagulantes. Vous n’êtes pas convaincu ? Sachez que vous avez déjà barboté dans de la pisse pendant 9 mois dans le ventre de votre mère (le fœtus humain évacue l'équivalent de 2 verres d'eau par jour), et vous ne vous en portez pas si mal aujourd’hui.

++ Vous pouvez regarder le docu par ici jusqu'au 16 avril 2019.

2

Drogues et célébrités : venez valser au bal des faux-culs

Lundi 18 février 2019

''Je me drogue à la vie", "au travail", "à la littérature",  "à l'aspirine" : quand Pivot demandait à ses invités (Kassovitz, Woody Allen, Jack Lang, Adjani etc.) leur drogue favorite, ça envoyait de la langue de bois par palettes de 12. On notera par contre l'intégrité totale et sans faille de notre Benoît Delépine national et de Soeur Emmanuelle. Regardez jusqu'au final avec Mathieu Kassovitz, qui affirmait sans sourciller qu'il ne touchait à rien avec sa casquette ornée d'une feuille de cannabis sur la tête. D'autant plus marrant que depuis il a fait son coming-out de stoner et expliqué qu'il avait commencé le bédo à 25 piges. Ce qui signifie que tu as menti éhontément à Nanard, Mathieu ! C'est moche...

1
Par Félix Lemaître

Marina Foïs – Plutôt deux Foïs qu’une

Samedi 16 février 2019

marinafois (1)On ne va pas vous faire le coup de l’interview promotionnelle : le fait que Marina Foïs soit actuellement au cinéma (Une intime conviction) et au théâtre (Les idoles), qu’elle ait affolé les compteurs de Médiamétrie le 16 janvier dernier avec la diffusion en simultané (sur Arte) d’Irréprochable et celle d’un épisode (sur TMC) du Burger Quiz, tout ça, on s’en fiche un peu. Disons plutôt que ce n’est qu’une excuse, un prétexte pour passer une petite heure en compagnie d’une des actrices françaises qui, pour reprendre l'une de ses expressions, nous fait le plus pisser de rire. Sans jamais jouer au clown, à l’image de cet entretien, traversé, ça et là par quelques beaux moments de sincérité.

Lire la suite >
2
Par Maxime Delcourt