art X marque X magazine.

Le premier imagier à la gloire de nos potes les chiens

Vendredi 30 octobre 2020

Chiens_MockUp_NS_texteLes chiens sont sans nul doute ce que l'humanité compte de meilleur. Et à l'heure du reconfinement, on aurait tort d'oublier ces potes poilus qui bavent et qui puent -  comme un ami ivre -, qui une fois de plus, nous sauveront de la solitude et des angoisses de cet isolement forcé de la mort. Gloire à nos potos les toutous, parce qu'on lira toujours dans leurs yeux beaucoup de love (même quand on ne le mérite pas). L'amour pur, avec de la toison autour. Alors pour rendre hommage à nos acolytes velus, le magazine Kiblind a sorti un premier imagier sobrement intitulé Les Chiens, regroupant une belle collection d'illustrations signées par des artistes du monde entier, comme Groduk & Boucar, Paul Paetzel, Emilie Gleason et bien d'autres. Accompagnées de textes instructifs et poétiques, cet ouvrage charmera les propriétaires de canidés et tout amateurs de compagnie animale. 

Et c'est en vente à la Fnac, seule librairie ouverte pendant le confinement 2 (on ne s'y fera jamais) : au prix de 10€.
Mais aussi par ici.

IMG_1261IMG_20201018_225104_362IMG_20201019_083218_799

0

Dommage, on ne pourra pas terroriser les gosses avec ces insectes sucrés

Mercredi 28 octobre 2020

3 packs vue de hautAvec ces histoires de reconfinement, on peut s'asseoir sur l'Halloween. Même si on a passé l'âge de la chasse aux bonbons, on serait quand même tentés de se jeter sur un paquet de dragibus pour combler nos frustrations. Alors plutôt que d'entretenir notre futur diabète, voici une alternative déjà bien connue des amateurs de bouffe bizarre : consommer des criquets et autres rampants nutritifs, enfermés chez nous en attendant la fin du monde. Apparemment c'est l'avenir. Et pour changer, on nous en propose trois variétés sucrées, aussi repoussantes que ragoûtantes. De douces immondices, de la marque Jimini's, spécialiste de l'insecte comestible. Et histoire de ne pas tomber dans le simulacre d'épreuve de Koh Lanta (avec une dégustation de sauterelles au curry à l'heure de l'apéro), il est possible ici d'en faire des gâteaux. De quoi déconcerter ses colocataires, en attendant de faire la blague au cours d'une réunion de famille chiante à mourir. 

Si vous souhaitez vous procurer ses terrifiantes sucreries, la boîte est au prix de 6,99€ juste ici

FRG cheesecake (1)Et parce qu'on est vraiment sympa, voici la recette du Cheesecake aux grillons

Il vous faudra :
- 125g de spéculoos
- 250g de fromage blanc
- 2 oeufs
- 10 cl de crème fraîche
- 1/2 c à café de vanille liquide
- 75g de sucre en poudre
- 1 c à soupe de farine
- 1 boîte de grillons fruits rouges

Mixez les spéculoos et les grillons. Versez la poudre dans un saladier. Faites fondre le beurre au micro-ondes ou au bain-marie. Ajoutez à la poudre de spéculoos et mélangez bien. Tapissez le fond de vos 4 cercles avec cette préparation. Réservez au frais. Dans un saladier, fouttez les oeufs, le sucre en poudre, la farine, et la vanille liquide. Ajoutez le fromage blanc et la crème fraiche. Mélangez bien pour obtenir un appareil homogène. Versez cette préparation dans votre moule. Faites cuire pendant 30min à 180°. La garniture au fromage blanc doit être ferme. Laissez au frais pendant 4 heures avant de servir.
0


Enfin une ligne de vêtements conçus pour le télétravail

Lundi 26 octobre 2020

9FBF6CC9-D9BA-473B-AD2E-9340D067F0FD

L'économie de marché trouve toujours un chemin vers le pognon. La marque canadienne Henri Vézina vient de sortir The Work From Home, une collection qui fera de vous le Phénix des réunions Zoom tout en vous garantissant un confort maximal. Rendez-vous ici pour découvrir l'uniforme 2.0 de l'homme post-moderne. 

187440EA-2C76-44A4-BC46-FD8048DB4ABB

7F30A89C-F75F-455F-9DD4-24783B5A38C0

1

Mourrir pour sauver le monde : réédition du premier album de Chris Korda, fondatrice de l'Église de l'Euthanasie

Lundi 26 octobre 2020

L'artiste punk et trans Chris Korda (fondatrice de la subversive Church of Euthanasia) réédite son premier album Six billion humans can't be wrong — réactualisé en Eight billion humans can't be wrong, pour l'occasion. Petit retour diachronique sur une "secte" volontairement provocatrice : à partir de 1992 aux États-Unis, l'Église de l'Euthanasie s'est mise à organiser des manifestations prodigieusement perturbantes, contre le consumérisme ambiant, responsable du réchauffement de la planète. Le but principal ? Salement agiter la conscience collective, autour de problématiques écologiques essentielles. Son slogan séditieux "Save the planet, kill yourself" résume parfaitement la toile de fond du mouvement et de ses convictions. Remettre l'humain en face de ses responsabilités, pour enfin admettre que nous sommes les seuls véritables ennemis de la Terre. Un message pour le moins terrible, et un activisme queer où tous les coups d'éclat sont permis. Une manière de militer presque jubilatoire qui suscite un certain inconfort chez les humanistes vaniteux. 

Capture d’écran 2020-10-23 à 13.15.32

Dénoncer les pratiques avillissantes et l'objectivation de la nature, c'était bien l'enjeu de Six Eight billion humans can't be wrong. Une conviction anticapitaliste développée dans les différentes approches artistiques de Chris Korda, et encore aujourd'hui à travers ses autres opus (Mental Groove sorti en 2019 et Perlon rcds sorti en septembre dernier) ainsi que son expo itinérante. Pas la peine de se foutre en l'air, de toute façon l'extinction est proche. En revanche, on vous incite à rapidement vous procurer le vinyle de cet album (quelques centaines sont en vente pour une durée limitée), mêlant techno minimal et funk house ; et ce, autant pour son aura controversée que pour ses tempos chamaniques.  

Magnez-vous, avant qu'il ne soit trop tard. Ça se passe ici

IMG_7163-1024x685

1

Souvenirs nicotine : une vente hommage à la grâce de Jeanne Moreau

Jeudi 22 octobre 2020


HELMUT NEWTON%2C Jeanne Moreau%2C c. 1980 (1) © ArtcurialDernier jour de la grande vente hommage consacrée à Jeanne Moreau, disparue il y a déjà trois ans. La voix rocailleuse et le regard mélancolique de cette icône du cinéma nous manquent autant que nos samedis soirs alcoolisés. La grande Jeanne était de ces actrices à l’élégance sauvage, qui sent bon la clope et Voyage d'Hermès. On se souviendra d'elle autant pour ses grands rôles que pour ses chansons, qui continueront de nous foutre les poils jusqu'à la fin des temps. Pour perpétuer la mémoire de l’actrice, 
Artcurial associé à la Fondation Jeanne Moreau ont mis aux enchères le 16 octobre dernier, plus de 300 pièces de sa collection personnelle : tenues haute-couture (signées Chanel, Yves Saint Laurent ou encore Pierre Cardin), bijoux, portraits immortalisés par des artistes monumentaux comme Agnès Varda, Cecil Beaton, Helmut Newton... Autant de souvenirs d’une carrière extraordinaire, et du magnétisme d'une comédienne devenue légende. 

Vous n'avez pas les moyens mais vous pouvez voir ça ici.

ANONYME%2C Jeanne Moreau au collier de perles et moutons Lalanne © Artcurial (1)

0BF3758F-7670-4824-B884-E9C01E2731E2

© Artcurial : Chanel 2004 - Pierre Cardin Haute Couture 1995 - Yves Saint Laurent Haute Couture circa 1990/1995

IT4082_10687299_0 (1)

0