Illuminatoo.

La meilleure B.O d'anime de tous les temps déboule dans une édition vinyle limitée trop classe

Mercredi 11 novembre 2020

F1826E24-B6A6-4B12-B9D3-15F09895B4F1

Il y a ceux qui chialent sur la musique épico-dégoulinante de Berserk, les indécrottables romantiques qui se butent aux musiques du Studio Ghibli, les vieux rogatons qui son restés québlos sur Ariane qui chante "Dragon Ball Z - Z- Z" et il y a ceux qui, comme nous, ne se sont jamais remis du générique d'introduction de Cowboy Bebop. Le plus grand de tous, à jamais, un chef d'œuvre funk-jazz  qui détonne par rapport au tout-venant J-pop qui donne souvent envie de cliquer sur "Ignorer l'introduction" sur Netflix. 

La musique de Yoko Kanno & The Seatbelts, c'est un peu le Michael Viners' Incredible Bongo Band qui aurait lâché la musique de hippies pour draguer le label Blue Note. Outre le légendaire thème d'ouverture, qui fait passer la B.O d'Ocean's Eleven pour une compilation Buddha Bar, vous y trouverez le meilleur morceau pour une course-poursuite avec un Corgi (Bad Dog No Biscuits), du saxo solitaire à faire chialer le plus lonesome des cowboys (Cosmos), du dub en descente (Pot City), une fanfare qui sent l'haleine chargée de la Nouvelle-Orléans (Too Good Too Bad) et du blues à la dérive dans l'espace. Rematez donc la clope au bec les 26 épisodes des aventures des mercenaires Spike, Jet (sorte de mélange entre Zanguief de Street Fighter et du Soldat de l'hiver), Faye et de la gamine hackeuse Ed, vous verrez que la musique n'est pas qu'un accessoire, elle fait partie de l'histoire, comme celle d'Ennio Morricone dans les films de Sergio Leone. 

8E038862-2C1B-4696-B841-6EA348E6065B

On a donc fait péter le champagne au petit-déjeuner quand on a appris la sortie d'une réédition vinyle (24,99 euros ici) avec une pochette dessinée par Toshihiro Kawamoto, le "character designer" original de la série. Et puis comme on est des gauchiasses dans l'âme, on s'est dit qu'il fallait faire croquer les lecteurs. Un exemplaire sera à vous si vous nous dites par quelle phrase se termine chaque épisode :  
A. A plus dans le bus cosmique
B. See You Space Cowboy 
C. Hasta pronto space gringo
D. That's All Folks
Envoyez la réponse à [email protected] avec nom, prénom, et en objet Cowboy Bebop.

0

Vivienne Westwood x Eastpak : sauver les tortues et les coraux grâce à cette collab' qui recycle les déchets des océans

Mardi 10 novembre 2020

Capture d’écran 2020-11-10 à 10.45.58

La queen de la mode Vivienne Westwood, en collaboration avec Eastpak, s'attaque de nouveau à la cause environnementale. De quoi allier éthique et style. « Save our oceans », c'est le crédeau de cette collection de sacs, fabriqués à partir de 15 tonnes de déchets, notamment des bouteilles en plastique. Ce fléau du monde moderne qui ne finit pas de dégueulasser les océans, alors qu'aux dernières nouvelles, il suffit d'ouvrir un robinet pour boire un coup. Celle qui a façonné l'esprit punk des années 1970 donne aujourd'hui dans le streetwear responsable, toujours plus soucieuse des problèmes engendrés par le fast fashion et par la pollution massive. En s'associant à la marque aux sacs garantis à vie, elle intègre un peu de son militantisme fantasque, grâce à des imprimés aquatiques chatoyants et un slogan design percutant. Eh oui, le progrès ça a du bon parfois. Surtout dans le monde impitoyable de la mode, qui devrait vraiment arrêter de se regarder le nombril. Et ça, Vivienne Westwood l'avait compris avant tout le monde.
Perso, on a crushé sur la banane, mais pour vous procurer une de ces beautés, la collection est en vente ici

IMG_576392A3828B-1

PDP_VW_Image_2

1


Alerte Kawaii : ce calendrier de l'avent Totoro pourrait bien sauver Noël

Lundi 09 novembre 2020

97d54e034507089cedb8b4dd1a0bbe12

Les enfants éternels que nous sommes ne sauraient rester indifférents devant un énième goodie de Mon Voisin Totoro, notre animé préféré de tous les temps. Ce chef-d’oeuvre de Miyazaki, qui donna vie en 1988 à une créature exceptionnelle, combo parfait d’un gros chat et d’un panda gris (un million de fois plus cool que Grand-mère Feuillage) est sans doute ce que le cinéma japonais compte de meilleur. Alors pour tenir le choc de ces fêtes déjà ratées, on vous propose de vous procurer ce calendrier de l’avent, contenant 24 figurines à l'effigie de toutes les mignonneries du film. Histoire de redonner un peu de sa superbe à Noël, et un peu de douceur à cette fin d'année 2020 qui n'augure rien de bon.  
À chopper ici

5b8a3ac13da38003ff8d7b7a047e630a

30

Le seul journal de confinement qui ne mérite pas de moisir dans l’anus de son auteur sort en coffret prestige

Vendredi 06 novembre 2020
 
 Vous le savez, chez Brain, on aime pas trop trop les journaux de confinement, ça nous fait des plaques rouges et comme des envies de remplir les attestations dérogatoires avec du sang frais. Mais celui de Pierre-Emmanuel Barré, c'est autre chose. Au lieu de méditations d'intellectuels fin de race on y trouve de l'humour fin, de la violence et de la nécrophilie. Voici donc la saison 1 complétée avec des épisodes bonus, le jeu de l'oie du confinement, un jeu vidéo où l'on peut donner à Bruno Lemaire la golden shower qu'il mérite, un poster sexy de Miskine le iench pour nos (nombreux) lecteurs zoophiles ainsi qu'un passeport pour la République Populaire du Voituristan. En plus, 20% des bénéfs iront à l'asso Droit au logement ce qui vous donnera, on cite le poète, "le droit de répondre au gauchiste en k-way jaune pisse qui vous poursuit dans la rue pour que vous aidiez les pandas migrants handicapés violés par leur frère sidéen : "désolé, je donne déjà"". Dépêchez-vous donc de vous arroger ce privilège exquis en l'achetant pour 22 balloches ici. Profitez-en car il n'y aura pas de saison 2, M. Barré ayant déclaré sous l'emprise du cidre brut et du crack : ''On a bossé gratos pendant le confinement, maintenant va falloir allonger le pognon bande de gros rats.''
1A90B8F4-3075-4638-9BB2-A97987BCA026
0

17 kilos et demi d'Helmut Newton : voici le Baby Sumo, l'édition allégée du Sumo de 1999

Jeudi 05 novembre 2020

newton_su_int_furniture014_02601_1504021703_id_39926 (1)Pour célébrer le centenaire de la naissance de l'immense Helmut Newton, la maison d'édition Taschen a eu l'idée de créer un objet d'art en hommage au monumental ouvrage SUMO et ces 464 pages, regroupant les plus beaux clichés du mythique photographe. Un évènement dans le monde de l'édition, dû à son format extravagant (35 kilos tout de même) surmonté d'un piédestal, mais surtout à sa raréfaction quasi immédiate. La valeur de rachat des premiers 10 000 exemplaires a littéralement explosé peu de temps après leur sortie en 1999. Deux décennies plus tard, une réédition allégée de moitié, sobrement intitulée BABY SUMO, voit le jour pour une nouvelle série du même nombre, pour presque un SMIC. Un investissement coûteux mais qui pourrait bien rapporter prochainement plus d'un demi million. Porté par un lutrin en inox conçu par le designer et architecte Philippe Starck, l'objet aura toujours plus sa place dans un salon de collectionneur richissime, que dans nos livings de prolétaires.

Néanmoins on peut toujours contempler quelques-unes de ces merveilles de la photographie contemporaine derrière nos écrans, juste icibc807328e0db50baecdfb02312dd9fb3newton_sumo_xl_int_open_0044_0045_00392_1505261450_id_248902newton_sumo_xl_int_open_0308_0309_00392_1505261451_id_307349newton_sumo_xl_int_open_0192_0193_00392_1503121336_id_304170

0