Cassez vous pov' cons.





Le roi de la lose

Lundi 30 novembre 2020

Trump perd à nouveau l'élection présidentielle américaine. Le recomptage des voix effectué dans l'Etat clef du Wisconsin confirme non seulement l'avance de Biden sur Trump par 20 000 voix mais a fait gagner 87 voix supplémentaire au nouveau Président élu. Le Président sortant avait payé 3 millions de dollars de sa poche pour que ce recomptage soit effectué. Un disciple du gourou Trump ayant fait don de 2,5 millions de dollars pour participer à la campagne de recomptage dans plusieurs états demande à être remboursé et poursuit en justice l'équipe Trump. En Pennsylvanie, un juge nommé par Trump a même officiellement répondu à l'équipe du Président sortant que dire du résultat d'une élection qu'il était "injuste" n'était pas une preuve suffisante pour signaler une fraude. Sur Twitter ce dernier camouflet a déclenchéla création du hashtag #DiaperDonald (Donald porte des couches) pour se moquer de l'attitude puérile du Président...certains allant même jusqu'à insinuer que Donald Trump porterait réellement des couches.

Trump perd donc deux fois en quelques semaines. Non seulement il perd mais Joe Biden est le premier Président américain dans l'Histoire des Etats-Unis à recueillir plus de 80 millions de voix.

 

 

Pendant ce temps Trump est aussi toujours moqué pour sa photo attablé à un petit bureau.

Dans sa première interview depuis son échec à être réélu, Trump a annoncé que jamais il ne reconnaîtra la victoire de Biden et laisse planer le doute sur sa présence à la cérémonie d'investiture du nouveau Président.

 

Pendant ce temps Joe Biden nomme son équipe.

Même si le nouveau président américain se présente comme un progressiste, les vrais progressistes qui l'ont soutenu font grise mine. Leur soutien n'est pas récompensé et c'est la vieille équipe d'Obama et Clinton qui sera à nouveau aux commandes. Le changement ce n'est pas pour maintenant.

0

Au moins c'est clair (3)

Lundi 30 novembre 2020
Capture

Le complot des chats visant à dominer le monde ne se cache même plus. On sait comment ça se passe avec un chat, dès qu'il ça s'installe quelque part c'est lui le maître.

(Source : NYT)

0