Monopole du coeur.





Les meilleurs retours de Sarkozy

Vendredi 14 juin 2019

sarkoeternel-retour

Depuis 20 ans, Le retour de Sarkozy est la série politique française par excellence.  20 ans que la série joue avec nos nerfs en esquissant des tentatives de retour et en en faisant aboutir d'autres, 20 ans que les scénaristes s'échinent à faire avancer une intrigue qui mêle savamment politique, business et poursuites judiciaires. Et malgré la désaffection du public, certains irréductibles continuent de regarder tous les épisodes, à l'image de Christian Estrosi.

Et quoi de mieux pour fêter les 20 ans de la série que de revenir ensemble sur ses épisodes les plus marquants ? 

S01E10 : Le retour en grâce (2002)

Présidentielles 2002 : après avoir pris une veste énorme aux européennes de 1999, Nicolas Sarkozy, un temps éloigné du pouvoir chiraquien suite à sa défection balladurienne de 1995, réussit son retour au premier plan. Dès le soir du premier tour sur les plateaux télé, il impose un discours musclé sur la sécurité et sur l'économie et devient un peu comme par magie la personnalité politique préférée des français (et leur ministre de l'Intérieur). 3 ans après avoir terminé à 12% derrière la liste de Pasqua, la performance force le respect. 

Note IMDB : 7,5/10. Un bon thriller bien troussé dont on ne se lasse pas.

S03E09 : Retour sur le retard (2012)

Donné depuis des mois à moins de 40% des voix au deuxième tour face à n'importe quel candidat du Parti socialiste, Nicolas Sarkozy réussit à combler son retard dans les dernières heures de la campagne présidentielle qui l'oppose à François Hollande. Il le tâlonne au premier tour et réunit quand même 48,35% des voix au second malgré une campagne droitière flirtant avec le FN.

Note IMDB : 7/10. On reste sur sa faim car les pistes ouvertes en milieu d'épisode ne sont pas refermées. 

S04E05 : Le retour du roi (2014)

Deux ans après s'être officiellement retiré de la politique, revoilà le conférencier Nicolas Sarkozy qui prend la présidence de l'UMP avec plus de 60% des voix au premier tour. Changement de nom (l'UMP devient LR), ligne très dure notamment envers le terrorisme islamiste, Sarkozy impose son discours et prépare en coulisses son retour au pouvoir malgré les affaires judiciaires.

Note IMDB : 6,5/10. L'épisode est symptomatique de l'essoufflement de la série, laquelle commence à se faire distancer dans les audiences par Les Marcheurs Blancs.

S06E01 : Retour de service (2019)

Plongé dans la tourmente judiciaire depuis sa déroute spectaculaire lors de la primaire des Républicains (2016), Nicolas Sarkozy caracole en tête des enquêtes de popularité auprès des sympathisants de droite. Après la déroute historique de LR aux Européennes, il apparaît même, pour bon nombre de cadres du parti, comme le seul recours possible pour sauver les meubles. Nicolas Sarkozy, lui, fait semblant d'hésiter (et inaugure la rue Simone Veil à Belfort). 

Note IMDB : 5/10. Changement de rythme et de ton pour cette nouvelle saison reprise en mains par l'équipe des Cordier Juge et Flic.  Malheureusement, le crossover avec les Marcheurs ne prend pas et les audiences s'effondrent. La saison de trop ? 

0

La Cour suprême du Brésil criminalise l'homophobie

Vendredi 14 juin 2019

lgbt

Jusqu'alors, le Brésil ne considérait pas l'homophobie comme une discrimination. Le Tribunal fédéral suprême du pays, sorte de Conseil constitutionnel, a décidé d'aligner l'homophobie sur le délit de racisme en attendant que le Congrès adopte une loi spécifique. Une loi qui risque de ne pas arriver tout de suite vu l'orientation raciste, autoritaire et homophobe des dirigeants brésiliens. 

Est-ce que ça veut dire qu'à la prochaine saillie de Bolsonaro ou d'un de ses ministres, ceux-ci seront poursuivis pénalement ? Malheureusement, j'en doute. En revanche, on peut se réjouir de voir la plus haute autorité du Brésil se saisir de la question : chaque année, plus de 300 personnes sont assassinées au Brésil car elles sont homosexuelles ou transexuelles. 

(Source : Le Monde)

0