Ces 24 paysages de guerre sont juste IN-OU-BLI-ABLES !

Retour en images sur la manif contre Darmanin (disons le)

Lundi 30 novembre 2020

Parce qu'il n'y avait pas que les événements de la fin. Le ministre a-t-il reçu le message et va-t-il se retirer ? On en doute, le monsieur aurait  la fâcheuse habitude de comprendre oui quand on lui dit non.

128276123_10221827315104847_4854577617089337841_n

On a retrouvé Charlie. via Thibault Infante

128275634_1658000344361708_2122917452136359048_o

Big Up DJ Cut Killer. Via J'dis ça J'dis rien

128710094_10158187678803096_8703548166241664294_o

Pour l'instant c'est encore Kick & Collect. Via Lionel Flairs

Encore une Hotline gouvernementale.

coeur sur les copines colleuses.

Il y avait Aya.

A voir absolument, le superbe travail de 30 auteurs de BD dont Loic Sécheresse. Leurs portraits des députés ayant voté pour la loi de sécurité globale ont émaillé le parcours de la marche à Paris. Certains députés LREM ont tenté de récupérer ce travail à leur profit sans crédit ni autorisation des auteurs.

128625578_10158926745733658_3035663974151601577_n

Belle prise de Noémie Cohen

fig

Alors là, on aura tout vu. Darmanin t'es foutu, t'as même mis Le Figaro dans la rue !

Et pour finir un témoignage de la journaliste du Parisien, Catherine Gasté. Un thread à lire...

...et à mettre en perspective avec les propos de Linda Kebbab chez Bourdin ce matin.

On a failli oublier la contribution de Gérald Darmanin à la manif

1

Au moins c'est clair (2)

Lundi 30 novembre 2020

La démocratie version Medef. Les capitalistes ont bel et bien un problème avec la liberté d'expression et un gros besoin de contrôler la parole publique. C'est pour ça que nos amis milliardaires se disputent les médias qu'ils rachètent pour mieux avoir la mainmise sur l'information que vous êtes autorisés à recevoir et ce qui peut être dit ou non.

0


Au moins c'est clair (1)

Lundi 30 novembre 2020

Marlène Schiappa est donc bien dans le game pour sa promo personnelle. La ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur sera d'ailleurs ce soir, une fois encore, chez Hanouna.

0

Le Bachelot Show

Lundi 30 novembre 2020
128010508_10159197903028083_3131637669685288403_n

La ministre de la Culture s'est illustrée ce week end en couverture et dans les pages du magazine ELLE et sur France 2 dans 20h30, le dimanche pour parler d'un sujet qu'elle maîtrise parfaitement : elle-même. 

elle

ELLE l'annonce en une : "CULTURE EN DANGER" et demande si Roselyne Bachelot peut relever le défi. Cela méritait bien un photoshoot et une interview. Enfin des réponses pour tous les acteurs du monde culturel, ravagé par la crise de la Covid, de la part de leur ministre ! Et bien tout est résumé dès la première phrase :

Capture

 

Roselyne Bachelot n'est pas là pour parler du monde culturel mais pour raconter sa vie. Extrait. 

Capture_1

Bien. Raconter sa vie constitue 95% de l'interview, les 5% restants c'est pour parler menuiserie tant la langue de bois est de sortie chaque fois que le sujet de la culture et la crise qu'elle traverse est abordé.

Capture_2

Amis artistes, exigez de votre ministre des attestations signées de sa part "Le créateur est unique, c'est sa grandeur et sa dignité" et "Je passe ma vie avec les artistes" à présenter à la caisse de votre Carrefour Market.

Capture_3

"Regardez les américains ! Alors, museau vinaigrette, hein !"

Capture_4

Egotrip. "Je suis une personne de qualité" parce que je suis une ministre qui s'écrase. Mais attention, ce sacrifice lui en coûte et elle  en hiérarchise les victimes dans l'ordre qui lui importe : Elle, le monde de la culture, l'ensemble des français. Roselyne devait sortir son autobiographie "Ma vie en rose" (Albin Michel) mais, crise de la Covid oblige, la sortie a été reportée. Soit, elle se raconte donc dans ELLE et dans 20h30, le dimanche. Mais revenons à la culture, on finirait par oublier qu'elle en est la ministre en fonction à la lecture de cette interview. C'est quoi le projet pour sauver la culture ?

Capture_8

Le menuiserie, encore. Bref elle n'en sait pas plus que nous. Toutefois Roselyne Bachelot explique une chose importante, un ministre ça ne servirait à rien.

Capture_6

C'est toujours bon à savoir et à retenir. Ce n'est pas aux ministres qu'il faut s'en prendre quand l'action du gouvernement déplait mais au Président qui, au bout du compte, est responsable. Un rappel qui tombe bien. Mais alors que faire pour les artistes et tous les autres acteurs du monde culturel ? Qu'est-ce que la ministre de la Culture peut leur proposer avec sa marche de manoeuvre limitée ? Et bien, en attendant une action du Président ("la culture est dans son adn") en leur faveur, Roselyne Bachelot les invite à agrémenter leurs pâtes de pauvres avec du Gorgonzola.

128010508_10159197903028083_3131637669685288403_n_1

En réponse à Matt Pokora, très actif porte parole du monde du spectacle, qui espère un retour rapide des spectacles vivants, la ministre a d'abord répondu en lui parlant de son bébé (!) puis a, une nouvelle fois, croisé les doigts.

Capture_7

Toutefois, Roselyne Bachelot a, à son crédit, le mérite d'avoir utilisé le terme de violences policières pour qualifier l'agression de Michel Zecler. En sa qualité de ministre cela n'est pas anodin, reste à savoir comment cela a été reçu au gouvernement et à l'Elysée qui récusent le terme.

er

Ces deux sorties médiatiques au cours desquelles Roselyne Bachelot est très, très largement revenue sur sa vie, n'ont pas été l'occasion pour les journalistes de revenir sur son action au ministère de la Santé et plus particulièrement sur la précarité actuelle de l'Hôpital public avec pour cause principale la loi qui porte pourtant son nom, la loi Bachelot. 

Roselyne est plus que prête pour son one woman show  (elle pourra même recycler la photo de une de ELLE pour son affiche), enfin si quelqu'un, quelque part sauve le monde du spectacle.

(Sources : Elle / France 2)

3